Prendre du temps pour soi : une femme consulte son ordinateur dans la cuisine, avec un verre de lait posé à côté d'elle.

Comment trouver du temps pour écrire ?

Vous avez décidé d’écrire un livre : récit de vie, témoignage, biographie ou roman. Félicitations ! Maintenant, vous devez vous mettre au travail et vous organiser. Comment trouver du temps pour soi quand les journées sont bien chargées ? Comment concilier écriture et vie de famille, entre les enfants, la vie professionnelle, les tâches ménagères, etc. ? Voici quelques points de repère pour vous aider à vous avancer vers votre objectif : publier votre livre. Votre rêve d’écriture vous tient à cœur (c’est bien normal). Vous allez maintenant mettre tous les atouts de votre côté pour le vivre pleinement, sans culpabiliser, et trouver un nouvel équilibre.

Cet article participe à l’événement interblogueurs sur le thème Comment concilier sa vie de famille et sa passion ? Ce carnaval d’articles est organisé par Ariane du blog Balade à cheval. Si vous aimez l’équitation, ses astuces et ses bons plans de cavalière vous intéresseront sûrement ➡️ par exemple : 10 conseils pour une balade à cheval au bord de la mer.

Une enfant joue dans l'eau, sur la plage. Elle est joyeuse.
Prendre du temps pour soi, c’est s’autoriser à retrouver son âme d’enfant.

1. Faire de l’écriture une priorité

Écrire, c’est respirer

Vous le savez : les journées défilent et nous n’avons pas toujours le temps de faire tout ce qui était prévu dans notre liste de tâches. Pourtant, vous réussissez chaque jour à gérer le quotidien : préparer les repas, donner le bain aux enfants, surveiller les devoirs, etc. Pourquoi certaines actions sont-elles toujours réalisées, même dans l’urgence ? La réponse est simple : parce que nous les considérons comme prioritaires.

Pour avancer dans votre projet d’écriture, vous allez redéfinir l’ordre de vos priorités en y ajoutant votre passion : écrire. Vous avez le droit de prendre du temps pour vous, sans culpabiliser. C’est difficile, parfois, de s’accorder ce temps pour soi. Mais c’est essentiel. Écrire doit devenir votre bouffée d’oxygène, une bulle personnelle dans laquelle vous allez vous isoler pour souffler, un moment conscient pendant lequel vous allez pouvoir respirer.

Prendre rendez-vous avec soi-même

La petite astuce pour y parvenir ? Prenez rendez-vous avec vous-même. Fixez un créneau horaire pour votre séance d’écriture et notez-le dans votre agenda, comme une consultation médicale ou une séance de bien-être dans un centre de thalassothérapie. Vous allez prendre soin de vous. C’est incontournable ! Considérez que cette échéance ne peut pas être décalée ou annulée.

Si vous ne parvenez pas à respecter cette parenthèse dans le tourbillon qui règne à la maison, peut-être pouvez-vous aller écrire ailleurs, à l’extérieur. Certaines mères font du sport, d’autres vont au yoga ou pratiquent une activité artistique. Et si vous, vous alliez écrire ? Rendez-vous dans un café ou dans une bibliothèque. Installez-vous confortablement. Oubliez vos obligations familiales. Et plongez-vous dans un délicieux bain de mots.

➡️ Vous souhaitez raconter votre vie ou témoigner sur un sujet précis ? Voici 3 conseils pour écrire sa biographie.

2. Se fixer des objectifs clairs

Savoir cadrer les séances d’écriture

La loi de Parkinson le dit : le travail occupe tout le temps disponible. Si vous avez deux heures devant vous pour accomplir une tâche que vous pourriez réaliser en une heure, vous allez mettre deux heures pour faire ce travail. Connaître cette loi est important pour prendre en compte deux paramètres :

  • Vos séances d’écriture doivent avoir une durée précise, que vous choisissez au départ.
  • Vous devez viser un point d’arrivée pour être efficace (par exemple : écrire deux pages dans le chapitre 5).

Bien entendu, écrire est un loisir. Quand vous vous installez à votre bureau avec votre ordinateur (ou votre carnet et votre stylo), vous n’êtes pas en entreprise. Aucune productivité ne vous est demandée. Cependant, si vous n’avez pas d’objectifs précis, vous risquez de ne pas avancer. Votre projet va s’enliser. Vous allez vous démotiver.

Il est donc conseillé de se fixer un planning avec des points de repère chaque mois et un nombre de séances prédéfini. Vous ne respecterez peut-être pas à la lettre cette trame horaire, mais cela vous permettra de mesurer la progression de votre projet.

Une femme écrit sur une tablette, avec un chat à ses côtés sur le canapé.
Accordez-vous une pause pour écrire, loin de l’agitation familiale.

Faire le point régulièrement

Une fois vos objectifs notés noir sur blanc, vous allez savoir précisément où vous allez, quand vous allez travailler, sur combien de séances, etc. Il y a fort à parier que cela renforcera votre motivation. Si vous avez votre troisième chapitre à terminer pendant les deux prochaines séances, vous ne manquerez pas votre rendez-vous avec vous-même.

Une fois par mois, reprenez votre planning et regardez où vous en êtes. Avez-vous avancé autant que vous le souhaitiez ? Si ce n’est pas le cas, interrogez-vous sur ce qui n’a pas fonctionné. Comment pourriez-vous vous organiser pour être plus assidu le mois prochain ? Êtes-vous trop souvent dérangé pendant vos séances d’écriture ? Dans ce cas, comment pourriez-vous faire ?

Certains auteurs travaillent tôt le matin, au calme, quand tout le monde dort encore. D’autres vont utiliser leur pause méridienne. Ou encore, se réfugier dans l’écriture le soir, une fois les enfants couchés, pour relâcher les tensions de la journée. Quelle est votre routine préférée ? À vous de la définir et de la faire évoluer si nécessaire, jusqu’à ce que vous trouviez une solution harmonieuse.

3. Prendre du temps pour soi et associer la famille à son projet

Annoncer son objectif, c’est s’engager

Écrire un livre est une belle aventure ! L’écrivain part pour un grand voyage. S’il est seul devant sa page blanche, il peut toutefois être accompagné et soutenu pendant son périple. Avez-vous parlé de vos ambitions à vos proches ? Racontez-leur ce que vous faites quand vous vous isolez dans votre bulle narrative. Partager son projet a deux intérêts :

  • Si votre conjoint et vos enfants comprennent que ce projet d’écriture vous tient à cœur, ils accepteront les moments où vous vous isolez pour écrire.
  • Rendre public un objectif nous engage, nous donne envie d’avancer pour réussir, nous amène à rendre concret un rêve qui n’était jusque-là qu’une simple idée personnelle.

Nous sommes tous pareils : nous voulons être crédibles. Si nous annonçons que nous allons écrire un roman ou une biographie, nous créons une attente qui va nous pousser à aller au bout de notre projet.

J’ai vécu cela pour le Guide de la reconversion des profs. Alors que je ne parvenais pas à me lancer vraiment dans la rédaction, j’ai décidé d’annoncer sur internet que j’allais écrire un e-book en 101 jours. Tout a changé ! Mon projet m’a semblé plus concret. Je me suis mise au travail sans attendre. Et j’ai tenu mon pari !

➡️ Je réponds à vos questions sur Le Guide de la Reconversion des Profs

Être accompagné pour réussir

Ce projet d’écriture, c’est VOTRE projet, votre rêve. Quand vous aurez réussi à le concrétiser, vous serez fier de vous. Pour cela, vous pouvez être accompagné. Nous avons besoin des autres comme d’un miroir social, qui nous apporte un retour, une reconnaissance, une valorisation. Comment faire ?

  • La solution la plus simple est d’en parler à vos proches. Avez-vous un ami qui pourrait devenir votre premier lecteur ? Vous pourriez lui faire part, régulièrement, de l’avancée de votre manuscrit. Peut-être aura-t-il des idées pour vous aider à débloquer certains passages ou à faire évoluer l’intrigue (si vous écrivez un roman).
  • Vous pouvez également vous tourner vers les réseaux sociaux. Pourquoi ne pas raconter votre histoire et l’avancée de votre travail sur un compte dédié ? Vous pourriez certainement intéresser votre audience, rencontrer d’autres passionnés d’écriture, partager votre progression, etc.
  • Vous pouvez également faire appel à un coach en écriture, qui vous conseillera tout au long de votre projet.

S’accorder du temps et célébrer les petites victoires

Si vous avez des objectifs clairs, une routine d’écriture, une bonne organisation, votre projet va avancer rapidement. Parfois, vous vous découragerez peut-être, en vous disant que vous n’y arriverez pas. Au lieu de vous laisser impressionner par la montagne à gravir, pensez à regarder en arrière pour voir tout le chemin parcouru.

Une bonne technique consiste à se récompenser à chaque étape. Vous avez terminé le plan. Victoire ! Vous avez rédigé le premier chapitre. Victoire ! Vous avez écrit plus de x mots ce mois-ci. Victoire !

Identifiez les étapes que vous voulez franchir en les indiquant clairement sur votre planning. Puis fêtez chacune de vos réussites ! Que pourriez-vous vous offrir comme récompense ? Au bout du chemin, vous obtiendrez la plus belle des gratifications : vous tiendrez votre livre entre vos mains.

Prendre du temps pour soi : une famille qui trinque pour célébrer une victoire
Savourez vos réussites et fêtez-les en famille !

Trouver du temps pour soi n’est pas toujours facile quand on a des enfants, un travail, de nombreuses obligations. Si vous aimez écrire, vous devez vous organiser pour concilier votre passion et votre vie de famille. Vous réussirez à publier un livre si vous suivez quelques astuces simples :

  • faire de l’écriture une priorité et bloquer des créneaux dans votre agenda ;
  • vous fixer des objectifs clairs, sur lesquels vous ferez le point tous les mois ;
  • annoncer votre projet et vous fixer une date d’échéance, pour vous engager vraiment ;
  • sans oublier de célébrer chacune de vos victoires (c’est agréable d’être fier de soi, non ?)

Bonnes séances d’écriture !

Avez-vous un projet d’écriture en cours ? Comment vous organisez-vous pour trouver le temps d’écrire ?

Partagez cet article :

A lire également

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *