Écrire sa biographie : une femme assise à un comptoir qui écrit dans un carnet

3 conseils pour vous préparer à écrire votre biographie

Votre décision est prise ! Vous vous lancez dans ce projet passionnant, dont la réalisation vous tient à cœur : écrire une biographie. Que ces mémoires soient personnels ou familiaux, vous allez franchir plusieurs étapes. De la rédaction à la publication, écrire un livre biographique est une belle aventure, une plongée dans vos souvenirs, une cure de jouvence. Dans quelques semaines, vous pourrez feuilleter un récit de vie original et unique : votre propre histoire ! Avant de vous ruer sur la page blanche pour y tracer le premier mot, prenez le temps de vous préparer au mieux. Voici trois conseils pratiques pour débuter votre travail d’écrivain biographe en toute confiance.

1. Formulez vos intentions

La première pierre à poser pour construire votre récit autobiographique est de clarifier vos objectifs. Pourquoi souhaitez-vous écrire ? Que voulez-vous dire ? Et à qui destinez-vous ce livre ?

Pourquoi écrire sa biographie ?

Vous pouvez avoir envie d’écrire votre autobiographie pour diverses raisons :

  • laisser une trace de vie à vos descendants ;
  • transmettre des idées, des valeurs ;
  • raconter la vie quotidienne autrefois, lors de votre jeunesse ou à l’époque de vos ascendants ;
  • décrire le métier que vous avez exercé ;
  • retracer l’évolution de votre entreprise depuis sa création ;
  • partager une de vos passions ;
  • évoquer une expérience humaine (un voyage, un projet, une rencontre, etc.) ;
  • dévoiler un secret de famille ou faire des confidences intimes ;
  • explorer votre arbre généalogique et l’histoire de vos ancêtres, etc.

Y a-t-il une ligne dans cette liste qui correspond à votre projet d’écriture ? Si ce n’est pas le cas, vous pouvez ajouter votre propre source de motivation. Prenez le temps de réfléchir à ce qui vous anime vraiment. Pour vous aider à donner vie à votre projet, je vous offre cette fiche PDF que vous pouvez imprimer ou compléter directement sur votre ordinateur :

Sur quel sujet ?

Dans un deuxième temps, notez vos premières idées sur une feuille de brouillon. Imaginez, rêvez, laissez vos désirs s’exprimer : quel serait votre livre de vie idéal ? Après quelques minutes de réflexion, relisez vos notes pour trouver un fil conducteur. Alors, quel est le sujet exact de votre futur livre auto-édité ?

L’intitulé de votre projet doit pouvoir être résumé en une phrase.

Par exemple : J’ai envie de retracer l’histoire familiale depuis l’arrivée de mes grands-parents en France dans les années 1930. Ou encore : Je veux raconter comment le métier de boulanger a évolué depuis mes années d’apprentissage, dans l’entreprise créée par mon père.

Si vous ne savez pas quelle direction prendre, vous pouvez consulter vos proches. Expliquez-leur que vous avez envie d’écrire un récit autobiographique et demandez-leur quels sont les événements, les lieux ou les personnes dont l’histoire pourrait les intéresser. Leurs réponses vous donneront des axes de recherche pour orienter ou enrichir votre propre témoignage.

Pour quels lecteurs ?

Enfin, vous allez vous pencher sur vos futurs lecteurs. À qui destinez-vous votre livre ? Combien d’exemplaires aimeriez-vous faire imprimer ? Si vous offrez ce livre une fois qu’il sera édité, qui recevra ce beau cadeau : vos enfants, vos petits-enfants, votre famille élargie ? Vous pourriez aussi avoir envie d’écrire pour une personne disparue, que vous n’avez pas revue depuis des années, ou qui a quitté ce monde. N’hésitez pas à dresser la liste précise de vos futurs lecteurs.

Vous avez envie de diffuser votre œuvre comme un roman auto-édité ?

Aujourd’hui, tout le monde peut écrire un recueil et le mettre en vente sur Amazon, Fnac, les plateformes de vente en ligne et même les librairies physiques (sur commande).

Dans ce cas, le souhait de rendre public votre écrit autobiographique doit être clair dans votre esprit dès le début du projet. Lors de l’écriture, vous devrez veiller à respecter la confidentialité et l’intimité des personnes évoquées dans votre texte.

2. Regroupez vos sources d’information

Pour écrire votre biographie, vous allez vous appuyer sur des données précises. Elles peuvent provenir de documents, de lieux, d’objets ou de témoignages apportés par vos proches, vivants ou disparus.

Écrire sa biographie : quelles traces de vie utiliser ?

Imaginez le travail d’un écrivain de roman historique : il doit se documenter sur l’époque dans laquelle évoluent ses personnages (habitat, vêtements, vie quotidienne, contexte politique, grands événements, hommes et femmes d’influence, etc.). Son objectif ? Permettre aux lecteurs et aux lectrices de découvrir la période historique concernée, leur apporter des informations concrètes, lier la narration à la réalité. C’est une véritable enquête, digne d’un journaliste.

Vous n’êtes ni romancier ni historien. Mais votre autobiographie gagnera en intérêt et en crédibilité si elle est construite sur des faits réels et des données précises. De plus, les documents et souvenirs que vous allez collecter vont vous permettre d’enrichir votre récit. En découvrant une photo ancienne, un objet ayant appartenu à votre aïeul ou une lettre, vous allez titiller votre mémoire. Des images émouvantes ou de précieux souvenirs vont peut-être remonter à la surface de votre conscience. Notez-les sans attendre !

Lettres et photographies sont des trésors à collecter avant d’écrire sa biographie.

Voici quelques idées de sources d’informations que vous pouvez regrouper :

  • photographies ;
  • diapositives ;
  • actes d’état civil ;
  • arbre généalogique ;
  • cartes postales, courriers, correspondance ;
  • journal ou carnet intime ;
  • jouets, objets, bijoux personnels ;
  • enregistrement audio ou vidéo ;
  • articles de presse sur l’actualité de l’époque ;
  • musique, émissions de télévision, reportages, etc.

Cette liste n’est pas exhaustive. Faites preuve de créativité !

Comment recueillir les souvenirs de ses proches ?

La source d’information la plus riche, c’est la mémoire de vos proches. Souhaitez-vous les associer à votre projet ? Certains écrivants préfèrent travailler en secret, pour diverses raisons :

  • peur de ne pas être compris par l’entourage ;
  • inquiétude sur leur capacité à aller au bout de leur projet ;
  • envie de cultiver leur jardin secret.

En effet, certains récits de vie sont personnels. Si vous souhaitez raconter votre dernière relation amoureuse, vous n’allez certainement pas consulter votre grand-mère ou vos parents. L’écriture biographique devient ici une forme de thérapie, pour panser les blessures intimes.

Cependant, si votre recueil s’intéresse à l’histoire familiale, vous pouvez recueillir des témoignages de deux façons :

  • en adressant à vos proches un courrier ou un mail les invitant à raconter par écrit leurs souvenirs ;
  • en les interrogeant lors d’une interview, à la manière d’un écrivain biographe.

Dans ce cas, pensez à enregistrer l’entretien avec votre téléphone. Cette piste audio vous sera utile pour réécouter les paroles, revivre les émotions suscitées par l’échange et prendre des notes.

Pour lister les personnes à rencontrer, vous pouvez utiliser le document PDF offert :

3. Organisez-vous pour écrire votre biographie

Vous l’avez compris : écrire sa biographie est un projet ambitieux. Pour réussir à mener à bien ce formidable travail de mémoire, vous devez mettre toutes les chances de côté en partant sur de bonnes bases.

Quels outils choisir ?

Maintenant que vous avez regroupé vos sources, il est temps de commencer à écrire. Pour cela, vous avez deux possibilités : l’écriture manuscrite ou la saisie à l’ordinateur.

Écrire à la main vous semble peut-être plus simple : vous pouvez compiler vos notes, organiser votre récit au fur et à mesure, visualiser tout votre travail d’un coup d’œil en l’étalant sur une table. Et puis, au fil des jours, vous verrez votre manuscrit prendre de l’épaisseur, ce qui peut être gratifiant !

Cependant, vous ne pourrez pas échapper à l’étape numérique, indispensable pour la mise en forme de votre futur livre. Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’informatique, vous pouvez déléguer la saisie de vos notes à un assistant administratif. Vous obtiendrez ainsi un tapuscrit complet pour l’auto-édition.

Vous préférez écrire au clavier ? Un simple traitement de texte est suffisant : vous pouvez utiliser Google Docs, disponible en ligne. Ou un logiciel comme Word (s’il est installé sur votre ordinateur) ou LibreOffice Writer (gratuit).

Quel plan de travail adopter ?

Avant d’écrire les premières lignes, il est essentiel de réfléchir à la structure de votre futur livre biographique. Allez-vous présenter l’histoire de façon chronologique ? C’est la solution la plus courante, surtout si vous retracez la vie de votre famille sur plusieurs générations.

Mais vous pouvez opter pour une approche plus originale : faire des chapitres par thème, par exemple, ou dédier une partie du recueil à chacun des personnages principaux.

Quel que soit votre choix, prenez le temps d’y réfléchir dès le début. Se lancer dans l’écriture sans structurer son travail, c’est risqué de se retrouver noyé sous des pages et des pages de texte écrit au kilomètre ! Bien sûr, votre plan initial pourra être complété ou modifié au fil du temps, avec l’émergence de nouveaux souvenirs ou l’envie de mettre l’accent sur certains détails.

Pour faciliter la mise en forme de votre plan et l’écriture de chaque chapitre, vous pouvez utiliser des outils d’écriture créés spécialement pour les écrivains en herbe, comme Scribbook (gratuit, outil en ligne), Manuskript ou Scrivener.

Comment trouver du temps pour écrire sa biographie ?

Nous voici arrivés à l’élément crucial dans la réussite de tout projet : le temps !

➡️ Si vous cherchez des astuces pour concilier votre passion et votre vie de famille, lisez cet article : Comment trouver du temps pour écrire ?

Même avec les meilleures intentions du monde, vous ne parviendrez pas au mot « Fin » si vous ne vous organisez pas. Anticipez dès maintenant les difficultés éventuelles en vous posant les bonnes questions :

  • Combien de temps pouvez-vous consacrer chaque semaine à votre projet ?
  • Avez-vous une date d’échéance que vous souhaitez respecter (par exemple, offrir le livre à vos proches à Noël) ?
  • Quelles sont les étapes que vous prévoyez et combien de temps vous accordez-vous pour chacune d’entre elles ?
  • Avez-vous déjà regroupé toutes les données disponibles ? Si non, fixez-vous une date limite pour les récolter.
  • Devez-vous interroger vos proches ? Dans ce cas, bloquez dès maintenant un créneau dans votre agenda pour chaque interview. Ou décidez du jour où vous enverrez la lettre de prise de contact (si vous préférez un échange écrit).

Écrire sa biographie est un projet passionnant, qui vous mènera aux confins de la mémoire.

Prêt à commencer ?

Comme un voyage, cette exploration de vos racines vous apportera des surprises, de belles découvertes et de grandes émotions. Bravo pour votre décision ! Lancez-vous sans attendre : commencez à organiser votre travail à l’aide de la fiche offerte, sur des feuilles, dans un carnet dédié… avec votre agenda sous le coude.

Revenez sur Lune Démasquée. Je partagerai dans les semaines à venir d’autres conseils et astuces pour vous aider à mener votre projet à terme. Ensemble, nous écrirons ce livre unique : votre premier récit de vie !

Si cet article vous a été utile, laissez-moi un commentaire. Que pensez-vous de la fiche « J’écris ma biographie » ? Le format PDF modifiable vous convient-il ? Aimeriez-vous que je crée d’autres fiches similaires pour vous guider dans votre travail d’écrivain biographe ?

➡️ Vous aimez écrire ? Connaissez-vous le métier de rédactrice web ?

Partagez cet article :

A lire également

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *