Pourquoi devenir rédactrice web ? | Ma reconversion #2

devenir-redactrice-web : robot

La rédaction web est en plein essor. Vous cherchez une piste de reconversion professionnelle ? Vous pouvez envisager de devenir rédactrice web (ou rédacteur web, bien sûr). Vous ne connaissez pas ce métier ? C’est normal. J’étais comme vous il y a quelques mois, avant de me lancer dans une formation de rédaction web. Pourquoi devenir rédactrice web ? Ce métier est-il fait pour vous ? Tour d’horizon en 5 questions clés.

Dans cette série de trois articles sur ma reconversion, je vous raconte mon parcours, de prof des écoles à rédactrice web.
Acte II : choisir un nouveau métier et me former à la rédaction web

Qu’est-ce que la rédaction web ?

Autrefois, on parlait de « nègre littéraire » pour désigner un rédacteur qui travaille dans l’ombre. Désormais appelé écrivain fantôme ou prête-plume, cet écrivain anonyme écrit des livres pour des personnalités. Son nom n’apparaît pas sur la couverture de l’ouvrage.

Le rédacteur web, c’est l’écrivain fantôme du Net.

Invisible et anonyme, il rédige du contenu textuel pour les sites internet :

  • articles de blog ou d’actualité ;
  • pages fixes pour un site internet (accueil, à propos) ;
  • descriptifs de produits ou pages de catégories pour une boutique e-commerce ;
  • newsletters ;
  • e-books ou livres blancs ;
  • supports de formations, fiches de révisions pour les conférenciers et podcasteurs ;
  • sous-titres de vidéos sur Youtube ;
  • articles copywrités pour vendre un produit…

Si vous avez besoin de contenu pour votre site, vous pouvez devenir le client d’un rédacteur web. Il existe des plateformes de rédaction où n’importe qui peut passer commande. Vous donnez vos consignes et vous payez le texte reçu. Vous pouvez demander au rédacteur de faire des modifications si la première version ne vous convient pas.

Côté rédacteur, travailler pour une plateforme est une étape pour apprendre le métier (j’y reviendrai dans mon prochain article). Ensuite, le rédacteur ou la rédactrice web créé sa microentreprise et devient freelance. Il ou elle démarche des clients et travaille directement avec eux ce qui permet une vraie collaboration, sans intermédiaire.

J’aime écrire… est-ce que je peux devenir rédactrice web ?

Aimer écrire est bien sûr un préalable important pour devenir rédacteur web. Vous devez avoir un excellent niveau de français : style, syntaxe, orthographe, lexique, sans oublier la typographie pour rendre des textes parfaits, tant sur le fond que sur la forme. 

D’autres qualités sont nécessaire pour devenir rédacteur web :

  • être curieux et polyvalent, pour pouvoir écrire sur tous les sujets ;
  • avoir un bon esprit de synthèse ;
  • savoir expliquer clairement ou vulgariser des informations issues de sources fiables ;
  • être autonome pour s’organiser seul dans son travail ;
  • accepter de travailler seul, à domicile, en télétravail ;
  • travailler vite, de façon efficace, pour être rentable ;
  • maîtriser la dactylographie, un atout non négligeable pour gagner en vitesse de frappe ;
  • aimer le monde digital, la technologie, l’utilisation d’outils numériques ;
  • faire preuve d’exigence envers soi-même pour rendre un travail parfait ;
  • savoir définir ses priorités pour choisir les bons clients, avoir du flair et être stratégique (éviter les commandes dans un domaine qu’on ne maîtrise pas car les longues recherches diminuent la rentabilité) ;
  • être réactif, disponible pour les clients et avoir un bon relationnel avec eux ;
  • être dynamique, avoir confiance en soi et cultiver son esprit d’entreprise ;
  • faire preuve d’ouverture d’esprit pour aller à la rencontre d’autres entrepreneurs et rester en action ;
  • savoir se former seul, en autodidacte, pour évoluer sans cesse ;
  • accepter de ne pas avoir de revenus réguliers ;
  • avoir la fibre commerciale, à la fois pour écrire des textes de vente et pour proposer ses services en marketing de contenu ;
  • aimer conseiller, accompagner les clients pour faire évoluer leur communication digitale…

Eh oui, la liste est longue… et non exhaustive. Si le métier de rédacteur web est encore peu connu, on peut faire un parallèle avec le journalisme.

Pour simplifier, disons qu’un journaliste crée de l’information à partir de situations réelles, alors que le rédacteur web compile différentes sources d’information pour créer un nouveau contenu rédactionnel.

Ce dernier doit donc faire preuve d’ouverture d’esprit, pour trouver des sources d’information fiables, lire, retenir l’essentiel et le reformuler. Il s’exprime à l’écrit avec créativité et originalité, pour éviter le plagiat ou contenu dupliqué (duplicate content).

C’est un métier où on ne s’ennuie pas : chaque client nous apporte des sujets différents à traiter. J’aime beaucoup cette polyvalence qui me permet de développer ma culture générale. J’ai d’ailleurs choisi de vous faire partager certaines de mes découvertes sur Instagram avec des publications intitulées Culture de rédac’.

Comment travaille un rédacteur web freelance ?

Le rédacteur web freelance est un chef d’entreprise. Il doit donc être capable de gérer seul toutes les facettes de son activité et cultiver également un état d’esprit positif, le mindset de l’entrepreneur.

mindset de l'entrepreneur : believe in yourself (enfant qui regarde ce message écrit sur un mur jaune)
Crédit photo (Unsplash) : Katrina Wright

C’est un métier passionnant où la routine n’existe pas ! Chaque commande est différente et chaque client est susceptible d’avoir des demandes originales, porteuses de nouveaux défis. C’est un métier très créatif, tant dans l’écriture que par la diversité des missions.

Comme tout entrepreneur, le rédacteur freelance doit faire preuve d’autonomie et avoir un bon sens de l’organisation. Il marche sur un fil, en équilibre entre deux extrêmes : la procrastination et la surcharge de travail.

Le rédacteur web travaille chez lui et doit réussir à séparer vie professionnelle et vie privée. Certains freelances ont du mal à mettre des barrières claires. Ils préfèrent louer un bureau dans un espace de coworking ou une pépinière d’entreprise.

Comme le travail sur écran est difficile et fatigant, une bonne gestion du temps est primordiale. Beaucoup de rédacteurs web, plus concentrés le matin, se consacrent alors à l’écriture. Les autres tâches sont réparties sur le reste de la journée : relecture et correction, relations avec les clients, facturation et comptes, communication sur les réseaux sociaux…

Indépendant, le rédacteur web n’a ni patron, ni collègue direct mais il a des clients. Il doit veiller à être à leur écoute, les conseiller sans leur imposer ses idées et adapter ses articles à leurs demandes. Une rédactrice web SEO proactive est une collaboratrice appréciée.

Rédactrice web SEO, késako ?

Ah oui, excusez-moi, j’ai oublié de vous parler du SEO. Le SEO ou Search Engine Optimisation, c’est la boîte à outils du rédacteur web.

Pour bien comprendre, revenons au point de départ : pourquoi le client commande-t-il des textes à un rédacteur web ? Pour remplir son site internet, oui, avec un secret espoir : voir ce site apparaître dans les premiers résultats de recherche sur Google. Le monde du web est impitoyable : peu d’internautes naviguent au-delà de la première page de résultats (la SERP dans le jargon numérique). Si votre site apparaît dans les premiers résultats de recherche, tout en haut de la page affichée par Google, vous gagnez des clics et donc des clients potentiels.

L’aspect technique de la rédaction web consiste donc à écrire des textes qui seront appréciés par les algorithmes de Google. C’est ce qu’on appelle le référencement naturel ou SEO.

Un bon rédacteur web doit connaître les bases du référencement et savoir analyser les résultats d’un site web pour aider ses clients à gagner des places sur Google.

Rassurez-vous, si la qualité des textes est importante, elle n’est pas le seul élément pris en considération par les algorithmes de Google. D’autres facteurs interviennent dans le calcul de la performance d’un site internet (la structure du site web, le nombre total d’articles sur le site, la fréquence de publication, l’expérience utilisateur, les partages sur les réseaux sociaux…).

Comment se former à la rédaction web ?

Vous l’avez compris : devenir rédactrice web ne s’improvise pas. Il est important de se former pour apprendre les différentes facettes du métier :

  • S’entraîner à écrire des textes de qualité à partir de sources fiables ;
  • Connaître le SEO, son fonctionnement et les outils de mesure de la performance d’un site ;
  • Découvrir la communication et le marketing digital pour inclure la rédaction web dans une stratégie plus vaste de création de contenu ;
  • Créer et faire vivre une microentreprise.

Pour chacun de ces points, des formations existent. Beaucoup se font en e-learning, une solution idéale pour les salariés qui travaillent et veulent préparer leur reconversion en parallèle.

Il est conseillé de commencer par une formation de base à la rédaction web. Pour ma part, j’ai choisi celle de Lucie Rondelet qui est très complète. Les modules se débloquent à rythme régulier sur six mois, ce qui laisse le temps de progresser vers une nouvelle posture professionnelle sans brûler les étapes. Une formule existe en formation intensive sur 3 mois financée par le CPF (Liberté pro) pour les demandeurs d’emploi et les personnes disponibles à temps plein.

Une fois les bases acquises, le jeune rédacteur web peut enrichir ses compétences par des formations spécifiques sur le SEO, le copywriting, le storytelling ou tout autre sujet qu’il souhaite approfondir. Par ailleurs, un accompagnement à la création d’entreprise peut être nécessaire (se renseigner à la chambre de commerce, notamment).

Cet article vous a intéressé et vous envisagez de devenir rédacteur ou rédactrice web ? Je vous invite à faire une recherche sur Youtube. Vous y trouverez de nombreuses vidéos pour tout savoir sur la rédaction web. Et si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser en commentaire, ici ou sur Instagram.


Avez-vous lu le premier article de cette série ?
Quitter l’enseignement : reconversion vers la rédaction web

Dans le troisième article, je vous raconterai les étapes de mon parcours : les débuts de la formation, la demande de rupture conventionnelle, l’écriture pour des plateformes de rédaction et mon projet de micro-entreprise.

Et pour vous détendre, vous pouvez également lire cet article :
Ronronthérapie : le mystérieux pouvoir du chat pour apaiser les tensions

Logo 2022 : une lune orange et le titre Lune démasquée

Rayons de Lune
Restons en phase !

Recevez l’actualité
du blog chaque mois

Diffusez cet article dans votre univers :

4 réponses à “Pourquoi devenir rédactrice web ? | Ma reconversion #2”

  1. […] le prochain article, je vous parlerai de mon choix de devenir rédactrice web. En quoi consiste ce métier du Net ? Quel est le profil d’un bon rédacteur web ? Pourquoi […]

  2. […] je vous l’indiquais dans mon article précédent, devenir rédactrice web ne s’improvise pas. Une formation solide est nécessaire pour découvrir toutes les […]

  3. Avatar de Marie Kléber

    Merci pour toutes ces explications sur ce métier encore méconnu Natacha!
    J’aime écrire mais je ne m’y vois absolument pas. Par contre en te lisant on te sent passionnée et ça c’est une excellente nouvelle.
    Je file découvrir le 3e volet de cette série d’article

    1. Avatar de Natacha

      Merci Marie, c’est vrai que ça me passionne.
      Bonne journée !

  4. Avatar de Natacha

    Merci Marie, c’est vrai que ça me passionne.
    Bonne journée !

Laisser un commentaire