Des livres pour changer de vie : mon top 3

les trois livres qui ont changé ma vie : bannière

Certaines rencontres inspirantes vous donnent des pistes pour orienter votre futur vers une nouvelle direction. Une lecture peut également jouer ce rôle. Nous avons tous au moins une fois ressenti un déclic en parcourant les pages d’un livre de développement personnel, d’un essai ou d’un roman. Ce livre rejoint alors notre trousseau de clés pour ouvrir la voie vers une vie plus épanouie. Quels sont les trois livres qui ont bouleversé ma vie ? Confrontée à cette question, j’ai vu défiler dans ma tête de nombreuses couvertures, comme les roulettes d’une machine à sous. Les images se sont arrêtées sur trois moments forts de mon parcours de femme atypique. Je vous dévoile ici les étincelles que ces trois livres pour changer de vie m’ont apportées.

Cet article participe à l’évènement “Les 3 livres qui ont changé ma vie” du blog Des Livres pour changer de vie. Vous pouvez trouver sur ce blog une foule d’articles inspirants pour découvrir des livres de développement personnel tels que le célèbre livre sur la créativité Comme par magie d’Elizabeth Gilbert. 

La différence invisible

Dans cette bande dessinée illustrée par Mademoiselle Caroline, Julie Dachez nous fait découvrir son quotidien d’autiste asperger. Marguerite, 27 ans, est une jeune femme d’apparence ordinaire. Pourtant, elle lutte chaque jour pour s’adapter à un monde neurotypique qui l’agresse en permanence : lumières, bruits, contacts sociaux… Marguerite subit son environnement agressif sans comprendre pourquoi tout ce qui semble facile pour les autres lui demande à elle des efforts constants d’adaptation. 

Ce livre met en images l’hyperesthésie : quand tous les stimulis sensoriels deviennent des sources potentielles de douleur et de fatigue, la vie est compliquée. Ce handicap invisible est une vraie souffrance, jusqu’au jour où la chute de Marguerite va aboutir à un diagnostic de TSA (Trouble du Spectre Autistique). Cette annonce douloureuse est également une libération : la différence jusqu’ici niée et traînée comme un boulet est enfin reconnue. Débute alors un long chemin d’acceptation de soi, commun à toutes les personnes neuroatypiques.

J’ai lu ce livre quelques semaines après avoir émis l’hypothèse que j’étais différente. Il m’a autorisée à poursuivre mon combat vers la reconnaissance de mon profil atypique. Grâce aux dessins de ce livre graphique, j’ai pris conscience de sources de gêne parfois très discrètes (petits bruits, lumières, regards, pressions…) auxquelles je ne prêtais pas attention auparavant. Je sais maintenant les identifier dans mon environnement et agir pour m’en préserver.

Hypersensibles, apprendre à s’aimer soi-même pour vivre heureux

Cet ouvrage pourrait être qualifié de manuel de survie à l’usage des hypersensibles : il regorge de conseils pour aider les femmes atypiques et les hommes ayant ce trait de personnalité. Ilse Sand, psychothérapeute danoise, guide chaque lecteur pour l’aider à : 

  • gérer ses émotions ;
  • faire face aux situations sociales ;
  • dialoguer avec les autres ; 
  • exprimer ses besoins et ses limites ; 
  • adapter son rythme de vie à ses particularités sensorielles ; 
  • être bienveillant avec soi-même.

Dans ce guide, l’autrice valorise les qualités des personnes hypersensibles telles que leur capacité d’introspection, leur créativité, leur sens de l’écoute, leur conscience professionnelle ou leur attention aux autres, en particulier à leur(s) enfant(s) si elles font le choix de devenir parents (ce qui n’est pas facile pour elles).

Ce livre m’a permis de confirmer mon auto-diagnostic : je suis hypersensible. Il m’a également rassurée sur la fréquence de ce trait de personnalité : l’hypersensibilité concernerait 20 % de la population. Je me suis sentie moins seule et moins bizarre après cette lecture. J’ai également compris que cette particularité me donne une sensibilité artistique différente, source d’énergie créative. 

⏩​ Pour en savoir plus, découvrez ma chronique détaillée sur les conseils pour personne hypersensible.

Femme atypique : un livre pour changer de vie incontournable

Sur la troisième marche du podium, voici le plus récent, publié en novembre 2021. Dédié aux femmes atypiques, il aborde une thématique trop souvent ignorée : la souffrance au travail. Après un chapitre consacré à la présentation des atypies (hypersensibilité, douance, spectre de l’autisme, TDAH et dys), Elodie Crépel emmène ses lectrices dans l’histoire d’une entreprise où huit femmes se côtoient. Chaque chapitre est construit autour d’un des huits profils de femme atypique. Il débute par une petite scène romancée (une réunion, un échange dans un bureau, une discussion devant la machine à café…) afin de mettre l’héroïne du chapitre en situation. Ensuite, son mode de fonctionnement est analysé, avec des conseils concrets et des points forts à travailler. Chaque lectrice peut se reconnaître dans les descriptions ou identifier une de ses collègues.  

Êtes-vous plutôt :

  • une caméléonne, comme Carole, qui ne veut pas faire de vague ;
  • une princesse, comme Bénédicte, qui souffre du complexe de Cendrillon ;
  • un albatros, comme Emilie, qui ne développe pas son plein potentiel… ?

Un test vous aide à vous situer parmi les huit profils de femmes atypiques étudiés. De nombreux encadrés percutants sur des notions de psychologie apportent des infos pédagogiques disséminées au fil des pages (l’effet de halo, les blessures émotionnelles, le multipotentiel, le piège abscons, la différence entre confiance en soi et estime de soi…). L’autrice utilise des mots simples, des comparaisons édifiantes, qui nous permettent de comprendre facilement les caractéristiques de chacune des huit collègues. 

Femme atypique : livre d'Elodie Crépel, pris en photo sur un fauteuil gris avec une petite chouette en peluche
Femme atypique, Élodie Crépel, Jouvence

Ce livre a été une vraie bouffée d’oxygène pour moi après mon burn out. Les situations fictives proposées au début des chapitres m’ont plongée dans des scènes vécues au travail avec mes ex-collègues. J’ai compris pourquoi j’avais été en souffrance et quelles facettes de ma personnalité s’étaient exprimées dans ces situations. Ces portraits de femmes atypiques m’ont également émue : je me suis reconnue dans certains d’entre elles. Si ça n’efface pas la souffrance au travail vécue pendant toutes ces années, ça me donne les clés pour la comprendre et l’accepter sans amertume. 

Avez-vous lu un de ces ouvrages ? Aimeriez-vous les lire ? Quels ont été les trois livres pour changer de vie qui ont contribué à votre épanouissement personnel ? 

Logo 2022 : une lune orange et le titre Lune démasquée

Rayons de Lune
Restons en phase !

Recevez l’actualité
du blog chaque mois

Diffusez cet article dans votre univers :

Laisser un commentaire