Créativité : 6 repères pour la cultiver sans attendre

Vivre sa créativité sans la craindre : six repères

Vous pensez n’avoir aucun talent créatif ? Vous aimeriez avoir une activité créative sans réussir à vous lancer ? Dans son livre Comme par magie, Elizabeth Gilbert nous offre six forces pour vivre sa créativité sans la craindre. Et elle nous autorise, surtout, à OSER. Chronique de lecture.

Vivre sa créativité avec courage

Pourquoi ne se lance-t-on pas dans une activité créative ? Le premier frein, c’est la peur. Si la peur est utile pour nous protéger des dangers, elle est totalement superflue pour l’expression créative. Pourtant, Elizabeth Gilbert nous dit bien qu’il ne faut pas chercher à combattre sa peur, ou à l’éviter. La peur et la créativité vont de pair. Elles sont liées, comme des sœurs siamoises. Chercher à anéantir sa peur, c’est risquer de détruire sa créativité. Si vous voulez créer quelque chose, commencez donc par accepter l’idée que vous allez ressentir de la peur. C’est inévitable.

Q : Qu’est-ce que la créativité ?
R : La relation entre un être humain et le mystère de l’inspiration

Elizabeth Gilbert : accepter l’enchantement créatif

La deuxième force liée à la créativité, c’est l’enchantement. L’autrice croit à la pensée magique. Elle nous parle de l’idée : l’idée qui cherche un créateur pour naître et se transformer en projet créatif. Parfois, l’idée vient sonner à votre porte. C’est à vous de choisir : ou vous lui ouvrez les bras, ou vous décidez de ne pas l’accueillir. Si vous n’êtes pas réceptif, l’idée ira voir quelqu’un d’autre. Peut-être n’est-ce pas le bon moment pour vous ? Ce n’est pas grave. Une autre idée viendra vous rendre visite bientôt. Soyez patient. Et gardez l’esprit ouvert.

Se donner la permission de créer

Dans certaines familles, les artistes sont vus comme des gens originaux, laxistes, voire marginaux. Être créatif est inutile car ça ne mène pas à un « vrai métier ». Vos parents étaient peut-être du genre à refuser le risque sous toutes ses formes. Ils vivaient entre leur travail et la télévision ? Ils ne fabriquaient rien avec leurs mains ? Alors remontez à vos grands-parents. Ou vos arrière-grands-parents. Parmi vos ascendants, il y a forcément quelqu’un qui a créé des choses. C’est de là que vous venez. Et vous n’avez besoin de l’autorisation de personne pour vous engager dans une activité créative. Il suffit d’utiliser son corps et de commencer à « faire des trucs » (peinture, dessin, écriture, broderie, danse, cuisine, menuiserie…). Ce que VOUS voulez. Nul ne peut choisir à votre place. Cessez de vous plaindre ou de chercher des excuses. Et lancez-vous !

"Comme par magie" : 6 repères pour vivre sa créativité
Comme par magie, Elizabeth Gilbert, Ed. Le livre de poche, 2017, 288 pages

Vivre sa créativité avec persistance

Très jeune, à seize ans, Elizabeth Gilbert fit le vœu de devenir écrivain. Entre vingt et trente ans, elle écrivit chaque jour. Son petit ami, musicien, faisait des gammes. Le principe est le même : rester en contact avec son art. Cela ne veut pas dire qu’il faut forcément commencer jeune. Il n’est jamais trop tard pour commencer à être créatif.

Parfois, on se décourage. Parce qu’un texte a été refusé. Parce qu’un tableau n’a pas la luminosité qu’on aurait souhaité. Parce qu’un plat a été raté. Ce n’est pas grave. Persévérez ! La créativité reviendra vous voir. Ayez foi en elle !

Être créatif en toute confiance

Les artistes aiment se plaindre de leur art. Oscar Wilde qualifia la vie d’artiste de « long et délicieux suicide ». Beaucoup sont persuadés que pour être créatif, il faut souffrir. Et nous avons tous intégré cette idée : la créativité est un processus douloureux. Si nous créons sans souffrir, nous nous sentons coupables. Alors certains artistes mènent une vie tumultueuse, pour stimuler leur créativité. Est-ce vraiment nécessaire ? Pourquoi ne pourrait-on pas prendre du plaisir à créer ?

Mon désir de travailler – de collaborer avec ma créativité aussi intimement et librement que je le peux – est ce qui me motive le plus puissamment à lutter contre la souffrance, par tous les moyens nécessaires, et à me construire une vie aussi saine, physiquement et mentalement, et stable que possible.
Mais c’est simplement à cause de ce en quoi j’ai décidé de placer ma confiance et qui est tout simplement : l’amour.
L’amour plutôt que la souffrance, toujours.

(Page 218)

Croire en une divinité créative ?

La créativité et l’art sont-ils sacrés ? Quelles sont les frontières entre le profane et le sacré ? Elizabeth Gilbert termine son livre en nous laissant réfléchir à ces questions. La créativité est un constant paradoxe :

Ce que nous créons a énormément d’importance, et n’en a absolument aucune.

Elle nous enjoint de nous mettre au travail, pour accueillir et révéler les trésors cachés au fond de nous quand l’idée viendra sonner à notre porte. N’est-ce pas magique ?

Six repères pour vivre sa créativité sans la craindre
Lancez-vous, osez et laissez s’exprimer votre créativité !

Ces quelques lignes ne sont qu’un bref aperçu de la richesse et du merveilleux que contient ce livre. Il faut le lire, se laisser bercer par les mots, pour sentir la motivation naître en soi. Je suis certaine qu’après l’avoir lu, vous aurez envie de créer, vous aussi. Quand la créativité viendra vous rendre visite, vous la reconnaîtrez et l’accueillerez avec bonheur.

Et vous, quelle est votre relation avec la créativité ?
Pensez-vous qu’il faut souffrir pour être créatif ?

Envie de créer une routine créative ?
Comment créer une routine en sept étapes

Logo 2022 : une lune orange et le titre Lune démasquée

Rayons de Lune
Restons en phase !

Recevez l’actualité
du blog chaque mois

Diffusez cet article dans votre univers :

5 réponses à “Créativité : 6 repères pour la cultiver sans attendre”

  1. Avatar de Vivien

    Merci pour ton article qui me parle beaucoup !
    Je crois que j’exprime pas assez ma créativité 😁
    Je suis en énorme manque car j’aime faire des photos et j’attends avec impatience mon prochain appareil photo ( ma femme me prépare une surprise à ce sujet pour les 40 ans dans deux jours 😁 ).
    Lors de mon enfance, en CM2, j’ai été repéré par une plasticienne car elle trouvait que j’étais doué en modelage ! Chose que mes parents n’ont pas reconnu et que j’ai laissé tomber. Lors d’un déménagement j’ai jeté toutes les sculptures en terre au fond du jardin! Et depuis plus rien.
    Maintenant c’est l’écriture et la photo 😁
    Bonne journée à toi

    1. Avatar de Nina

      Bonjour Vivien,
      Il me semble que tu es une personne très créative : entre tes photos, l’écriture de ton blog, tes livres et tes vidéos souvent rigolotes, tu es très productif et éclectique ! Aurais-tu envie de réessayer la sculpture ?
      C’est fou comme le manque d’intérêt des parents ou de la famille peut avoir des répercussions sur un enfant ! Moi, j’aimais dessiner et j’ai tout arrêté. Je crois que personne n’appréciait mes dessins… alors je me suis persuadée que j’étais nulle…
      Joyeux anniversaire pour tes 40 ans !
      Bonne soirée,
      A bientôt !

  2. Avatar de Nina

    Bonjour Vivien,
    Il me semble que tu es une personne très créative : entre tes photos, l’écriture de ton blog, tes livres et tes vidéos souvent rigolotes, tu es très productif et éclectique ! Aurais-tu envie de réessayer la sculpture ?
    C’est fou comme le manque d’intérêt des parents ou de la famille peut avoir des répercussions sur un enfant ! Moi, j’aimais dessiner et j’ai tout arrêté. Je crois que personne n’appréciait mes dessins… alors je me suis persuadée que j’étais nulle…
    Joyeux anniversaire pour tes 40 ans !
    Bonne soirée,
    A bientôt !

  3. […] Elles peuvent nous aider à prendre davantage soin de nous, en intégrant dans notre quotidien des activités créatives ou des exercices physiques que nous avons tendance à […]

  4. […] → Découvrez les 6 conseils d’Elizabeth Gilbert pour vivre sa créativité sans la craindre […]

  5. […] → L’autrice Elizabeth Gilbert vous donne 6 repères pour vivre sa créativité sans la craindre […]

Laisser un commentaire