Haut Potentiel Émotionnel : qu’est-ce que c’est ?

intelligence émotionnelle : une femme noire et une femme blanche enlacée

Douance, surdoué, haut potentiel… A l’heure où les articles sur le HPI pullulent, un nouveau concept fait son apparition dans les médias : le HPE ou Haut Potentiel Émotionnel. Même si leurs initiales sont proches, HPI et HPE sont deux notions bien différentes. Connaître ses émotions, savoir décrypter les états d’âme des autres, faire preuve d’empathie sont des capacités liées à l’intelligence émotionnelle élevée ou HPE. La bonne nouvelle, c’est que vos compétences émotionnelles ne sont pas figées : vous pouvez les développer et améliorer vos relations sociales grâce au pouvoir des émotions. Comment faire pour cultiver son intelligence sociale et émotionnelle ? Découvrez dans cet article l’essentiel sur le HPE en 5 questions-clés.

Qu’est-ce que le Haut Potentiel Émotionnel (HPE) ?

Les émotions, savez-vous exactement ce que c’est ? Avez-vous appris à les reconnaître et à les utiliser ? Nous ne sommes pas tous égaux devant elles car nous n’avons pas tous la même intelligence émotionnelle. Mise à jour par les chercheurs Mayer et Salovey, la notion d’intelligence émotionnelle a été diffusée à partir de 1995 par Daniel Goleman. Ce psychologue américain a étudié toutes les facettes de cette forme d’intelligence, qu’il définit ainsi : 

L’intelligence émotionnelle, c’est notre capacité à comprendre, reconnaître et maîtriser nos propres émotions, et à composer avec les émotions des autres personnes.

Les émotions primaires sont au nombre de six : joie, tristesse, colère, peur, surprise, dégoût. On peut y ajouter l’amour et la honte. Quand notre corps est soumis à des stimulis, perçus par les cinq sens, il peut réagir en provoquant une de ces émotions. C’est une réponse physiologique qui nous envahit comme une vague. Elle ne dure que quatre-vingt-dix secondes en moyenne selon Isabelle Filliozat, psychothérapeute spécialisée. 

Quand l’émotion arrive, nous pouvons être déstabilisés et avoir tendance à la repousser ou la nier. Elle est pourtant très utile. La peur, par exemple, nous pousse à fuir ou à nous protéger. 

Savoir accueillir ses émotions, les comprendre, les analyser, c’est faire preuve d’intelligence émotionnelle. Les personnes à Haut Potentiel Émotionnel ont développé ces capacités. Elles savent également décrypter les émotions de leurs interlocuteurs pour ressentir de l’empathie ou agir avec elles de façon appropriée. Si votre conjoint est en colère, vous allez le laisser exprimer sa fureur sans chercher à argumenter. Toute parole est inutile tant que l’émotion ne s’est pas dissipée. Inutile de vouloir raisonner un océan en pleine tempête !

L’intelligence émotionnelle est un atout pour vivre en société : on parle parfois d’intelligence émotionnelle et sociale. Si vous êtes une personne HPE, cela signifie que vous avez une intelligence émotionnelle élevée. Vous êtes doué pour comprendre et utiliser les émotions, vous maîtrisez vos ressentis, vous faites preuve d’empathie… 

Intelligence émotionnelle élevée : comment la détecter ?

Le Haut Potentiel Émotionnel est donc synonyme d’intelligence émotionnelle élevée. Une personne HPE a des compétences émotionnelles efficaces et bien réparties. Daniel Goleman a défini cinq facettes de l’intelligence émotionnelle : 

  • la conscience de soi ;
  • la maîtrise de soi ; 
  • la motivation ; 
  • l’empathie ;
  • les aptitudes humaines.

Chaque facette regroupe plusieurs des vingt-cinq compétences émotionnelles identifiées par l’équipe de Daniel Goleman. Pour avoir des relations harmonieuses avec les autres et être épanoui, vous devez posséder au moins six de ces vingt-cinq compétences, avec une bonne répartition de vos capacités entre les cinq groupes.

Pour savoir si vous avez une bonne intelligence émotionnelle et sociale, vous pouvez faire votre propre analyse en utilisant le livre “L’intelligence émotionnelle”, best-seller de Daniel Goleman ou en vous référant à des listes disponibles sur internet. Cela vous donnera une première idée de vos forces et de vos points faibles. 

Comme la notion de HPE n’a pas été validée de manière scientifique, il n’existe pas de test officiel pour évaluer votre Quotient Émotionnel ou QE. Attention aux sites internet qui vous proposent des quizz vendus en ligne ! 

Seul le concept d’intelligence émotionnelle a fait l’objet d’une validation scientifique. Vous souhaitez savoir si vos compétences émotionnelles sont élevées ? Chez un psychothérapeute formé à cette spécialité, vous pouvez passer deux types de tests : 

  • le MSCEIT : Mayer-Salovey-Caruso-Emotional Intelligence Test, test psychométrique créé par une équipe de recherche américaine sur la base d’un modèle en quatre dimensions établi en 1997 ; 
  • le TEIQue : The Trait Emotional Intelligence Questionnaire. 

En milieu professionnel, le GECO (Geneva Test of Emotional Competence) permet d’évaluer les aptitudes émotionnelles au travail. 

HPE et HPI : quelle différence ?

Le Haut Potentiel Émotionnel est donc un terme flou qui correspondrait à une intelligence émotionnelle supérieure (sans toutefois pouvoir être mesuré par un Quotient Émotionnel). Il reflèterait la facilité qu’ont certaines personnes à décoder, accepter et percevoir les émotions, à la fois les leurs et celles des autres. Ces aptitudes sont un atout pour la vie sociale. Si vous avez la chance d’avoir une bonne intelligence émotionnelle, vous êtes certainement doué pour l’écoute, l’empathie et le respect. Vous avez une curiosité naturelle qui vous pousse à aller vers les autres pour leur venir en aide et les conseiller. Vous savez décrypter les émotions et utiliser au mieux les informations qu’elles vous délivrent. 

Toutes ces qualités sont indépendantes de votre quotient intellectuel ou QI, mesuré chez les adultes par le test WAIS : Wechsler Adult Intelligence Scale. Vous pouvez être une personne HPI, avec une mesure de QI supérieure à 130, et ne pas faire preuve d’une grande intelligence émotionnelle, ce qui va compliquer vos relations sociales.

Le Haut Potentiel Intellectuel est défini par un score à des tests psychométriques selon une échelle quantitative standardisée. Cette évaluation globale de l’intelligence d’un individu doit être nuancée par l’étude des résultats obtenus dans les quatre domaines évalués : compréhension verbale, raisonnement perceptif, mémoire de travail et vitesse de traitement. Votre QI est lié à votre intelligence cognitive et change peu avec l’âge. Pour les personnes situées dans la zone de douance (QI supérieur à 130), une étude publiée en 1999 montre qu’il n’y a aucune évolution, sauf si l’environnement familial est amélioré (enfants adoptés par des parents de milieu social favorisé).

L’intelligence émotionnelle, en revanche, peut se développer tout au long de la vie. Permettre aux enfants de découvrir le monde des émotions et d’apprendre à les accueillir est d’ailleurs un des piliers de la parentalité positive. 

➡️​ Pour en savoir plus sur le HPI, poursuivez votre exploration ici : Douance : le haut potentiel à l’âge adulte

Peut-on être hypersensible et HPE ?

Une personne hypersensible a un corps très réactif à tous les stimulis. Si cette sensibilité exacerbée peut concerner les émotions, elle recouvre aussi des perceptions corporelles comme l’hyperesthésie d’un ou plusieurs des cinq sens : sensibilité au bruit, aux odeurs, aux vibrations…

On peut être hypersensible et HPE, ou seulement hypersensible, ou juste HPE. L’un et l’autre ne sont pas équivalents. De plus, l’intelligence émotionnelle ne se limite pas à percevoir fortement les émotions. Elle comporte d’autres versants comme : 

  • avoir une bonne estime de soi, savoir évaluer ses capacités pour prendre les bonnes décisions ; 
  • utiliser ses émotions comme des alliées, savoir gérer les perturbations émotionnelles et retrouver aisément son calme ; 
  • faire preuve d’intuition et de motivation, être capable de prendre des initiatives ;
  • ressentir de l’empathie, pouvoir se mettre à la place des autres et comprendre leur point de vue ; 
  • être à l’aise dans les relations humaines, réagir de façon juste, apporter des conseils adaptées à la situation sociale, animer des équipes…

L’hypersensibilité est une composante de votre personnalité. Si elle peut être amplifiée par des accidents de la vie (traumatismes, deuils…), il est impossible d’agir pour la modifier. L’intelligence émotionnelle, par contre, est une forme d’intelligence malléable qu’il est possible de “muscler” tout au long de notre existence. 

Comment développer son intelligence émotionnelle et sociale ?

Si vous avez une forte intelligence émotionnelle, vous avez conscience de vos émotions. Vous connaissez les signes physiques qui les accompagnent. Par exemple, lorsque vous avez peur, vous avez un mouvement de recul, vous criez, vous avez les cheveux qui “se dressent sur la tête”. Ces réactions corporelles sont importantes pour identifier ce qui se passe en nous et adapter nos comportements. Les émotions véhiculent des messages que nous devons apprendre à écouter.

Pour accroître votre intelligence émotionnelle, vous devez donc vous familiariser avec les émotions et les signes qui les accompagnent. Vous allez également développer votre écoute des autres et votre sens de l’empathie. Face aux attitudes d’autrui, vous pouvez vous interroger. Que ressent cette personne ? Que puis-je faire pour l’aider ? Sa colère ou sa tristesse l’empêchent-elles de dialoguer ? Puis-je lui donner un conseil ou vaut-il mieux attendre que son émotion soit calmée ? 

Une personne sensible aux émotions est très touchée par certains comportements négatifs comme l’injustice, l’égoïsme… Elle est cependant capable de gérer son ressenti, de prendre du recul pour ne pas agir par impulsion. L’émotion est comme une vague qui nous submerge. Il faut apprendre à accepter la tempête, la laisser nous envahir et la regarder s’apaiser. Quand la mer est calme, il est alors possible de discuter pour analyser ce qui s’est passé. Par exemple, lors d’un conflit au travail, nous pouvons être envahi par la colère. Il est inutile de crier. Il faut écouter cette colère, comprendre ce qu’elle veut nous dire et adapter ensuite nos comportements. Vais-je aller parler à ce collègue ? Que puis-je proposer pour apaiser la situation et permettre à chacun d’avancer pour résoudre les divergences ? La communication non violente (CNV) peut être une aide précieuse pour exprimer des vérités ou faire passer des messages sans blesser son interlocuteur, afin que l’harmonie revienne au plus vite. 

➡️​ Si vous êtes parent, je vous invite à découvrir mon article invité sur le site des éditions Pandoure : Comment aider son enfant à gérer ses émotions et cultiver son intelligence émotionnelle ? 

Les lettres HPE pour Haut Potentiel Émotionnel désignent donc un concept flou, non validé scientifiquement, qui tend à semer la confusion avec la notion de HPI, Haut Potentiel Intellectuel. Le HPE n’est pas synonyme d’hypersensibilité. Il pourrait être assimilé au fait d’avoir une intelligence émotionnelle élevée, gage d’une bonne compréhension des relations sociales. En effet, les compétences émotionnelles sont un atout important dans la vie en société. Elles nous aident à comprendre et accueillir nos émotions, à décoder celles de nos interlocuteurs et à agir de manière sereine et efficace pour favoriser des relations harmonieuses, en couple, en famille, en milieu professionnel ou dans n’importe quelle situation sociale.

Enfant ou adulte, il n’est jamais trop tard pour fortifier son intelligence émotionnelle. Avez-vous envie d’essayer ? 

➡️​ Retrouvez la liste des 25 compétences émotionnelles de Daniel Goleman (en version simplifiée) dans l’excellent article du blog Rayures et Ratures : Qu’est-ce que l’intelligence émotionnelle ? 

Autres sources :  

https://www.doctissimo.fr/psychologie/bien-dans-sa-peau/gestion-des-emotions/hpe-quest-ce-que-le-haut-potentiel-emotionnel/5ccfe4_ar.html

https://www.aufeminin.com/ma-psychologie/haut-potentiel-emotionnel-s4024636.html

Logo du site Lune démasquée : un visage dans un soleil

Rayons de Lune : restons en phase !

Recevez l’actualité
du blog chaque mois

Diffusez cet article dans votre univers :

Laisser un commentaire

Vous êtes prof ? Voici votre boussole pour changer de métier :
This is default text for notification bar