« Vous êtes des privilégiés »

Comment la comparaison sociale permet d’accepter, voire de légitimer, la violence intrafamiliale. Témoignage d’une victime « privilégiée ».

[Avertissement de contenu : violence éducative, holocauste, esclavage, violence conjugale, viol]

Photo Unsplash : Ratiu Bia

En voulant trier un classeur dédié à mon parcours de vie et à mes notes en psychologie, j’ai retrouvé un article de Muriel Salmona : Comprendre l’emprise pour mieux protéger et prendre en charge les femmes victimes de violences conjugales. Curieuse de savoir pourquoi je l’avais imprimé (ce que je ne fais généralement pas), j’ai relu ce document.

Dans cet article, Muriel Salmona nous explique comment une femme peut être réduite en esclavage par son bourreau, par des mécanismes psychiques qui lui ôtent toute volonté et toute capacité de s’extraire de l’emprise.

Lire la suite

Rayons de lune #21-03

Que s’est-il passé en mars ? Psycho, fin d’hiver et cartes mentales. Un mois que je redoutais et que je suis heureuse de voir se terminer.

Photo Unsplash : Ganapathy Kumar

Cauchemars et insomnies

Le mois de mars est, depuis quelques années, un mois difficile à vivre pour moi. J’attribue cela à la sortie d’hiver. Mon corps est fatigué, la météo est encore fraîche et, même si les jours rallongent doucement, on ne se sent pas encore au printemps. Cela va mieux après le changement d’heure, fin mars, car les soirées sont plus longues, les températures ont tendance à remonter et la nature, en avril, sort de son sommeil hivernal.

Ce mois de mars n’a donc pas échappé à la règle. J’avoue que je l’ai abordé avec un peu d’anxiété. Je me disais qu’il ne fallait surtout pas que je m’arrête (car tout arrêt de travail serait pour moi un échec, un doigt dans l’engrenage qui peut mener à une lente descente aux enfers, comme je l’ai déjà si souvent vécu). J’avais peur de tomber malade. Et surtout j’ai tiré peu de bénéfice des vacances d’hiver, qui se sont terminées le 8 mars et se sont avérées plus fatigantes que reposantes.

Lire la suite

Traumatisme et résilience (suite)

De nombreuses personnes sont traumatisées sans en avoir conscience. Quelles sont les caractéristiques du traumatisme ? Dans quels pièges cet état peut-il nous faire tomber ? Éclairage.

Photo Unsplash : Dmitry Ratushny

Comme je vous l’expliquais dans cet article, le traumatisme est un état de stress chronique physiologique qui se met en place après un trauma. Il faut bien dissocier le trauma, événement déclencheur initial, ayant entraîné une réaction de survie face à un danger, du traumatisme, mode de fonctionnement physiologique qui s’installe dans la durée et impacte de nombreux aspects de votre vie.

Pour sortir du traumatisme, il faut déjà prendre conscience de son existence. Comment savoir si vous souffrez de traumatisme ? Quelques indices peuvent vous alerter :

  • Vous vivez des échecs récurrents dans un ou plusieurs domaines de votre vie (amour, travail, famille, amis…)
  • Vous évitez certaines situations sociales
  • Vous avez une peur excessive face à certaines situations de la vie ordinaire
  • Vous avez des troubles physiques ou des douleurs inexpliqués

Je vous fais ici un résumé de la vidéo #2 de Cyrinne Ben Mamou, docteur en neurosciences, conférencière et thérapeute. Si vous pensez être concerné(e) par le traumatisme, je vous encourage à aller voir la vidéo qui est vraiment bien faite, avec de nombreux schémas explicatifs.

Lire la suite