Être sujet

Mercredi, je suis allée marcher sur la plage. Avais-je le droit de le faire ? Là est la question…

Voici ce qui s’est passé. J’allais arriver chez le dentiste et j’avais trente minutes d’avance. La route qui mène au cabinet dentaire est la voie directe pour rejoindre la mer. Au lieu de prendre la sortie vers le village, j’ai poursuivi mon trajet jusqu’à la plage. Je suis restée quinze minutes sur le sable. Le vent me caressait les joues. Le murmure des vagues me berçait doucement. J’ai fermé les yeux. Le soleil a percé timidement les nuages pour venir me taper sur l’épaule. Je me suis retournée pour lui sourire.

C’est une scène anodine en apparence. Et pourtant…

Lire la suite de « Être sujet »

Diagnostic…

Question du jour : suis-je dépressive ? Ou victime d’un syndrôme de stress post-traumatique ?

Ce matin, j’ai pris rendez-vous chez mon médecin, suite à des épisodes migraineux répétés depuis fin décembre. Il m’a arrêtée pour huit jours. Nous nous reverrons vendredi pour évaluer la progression des symptômes : les maux de tête et migraines ophtalmiques auront-ils diminué ? D’ici là, j’ai rendez-vous chez ma psychologue. Le médecin généraliste m’a demandé d’évoquer avec elle un possible diagnostic de dépression. Je l’ai regardé, étonnée, et lui ai dit que je ne me sentais pas dépressive, n’ayant aucun sentiment de tristesse ou de vide. Je ne pleure pas. Mon état émotionnel est lisse, calme. Je ne ressens pas le malaise et la déprime qui m’avaient envahis en 2008.

Loin d’avoir perdu toute envie d’agir, je suis au contraire motivée pour avancer dans ma nouvelle vie, sortir de l’emprise, prendre soin de mes enfants et m’occuper de ma santé. Cependant, il semble que mon enfance et mon passé me rattrapent : cauchemars, souvenirs, flash-backs… Mon sommeil est perturbé, alternant entre insomnies et hypersomnie.

Tout ceci m’a rappelé un blog que j’apprécie particulièrement : Survivre & s’épanouir. Il y est question du SSPT = syndrôme de stress post-traumatique (PTSD en anglais).

Lire la suite de « Diagnostic… »

Comprendre l'emprise

Si la victime n’a plus rien, elle n’est plus rien.

Anne-Laure Buffet, psychothérapeute

Le 15 mars 2014, j’emménageais seule dans un petit appartement, à 500 mètres de la maison familiale où j’abandonnais mes enfants, restés avec leur père. Ce jour-là, je perdais tout. Ce départ était une folie, une fuite. C’était également la seule issue possible. J’étais épuisée par des années de vie avec lui, 17 ans pour être exacte, et je sais aujourd’hui pourquoi : mon ex est un pervers narcissique.

J’ai commencé à évoquer cette hypothèse en janvier 2019 après quelques lectures sur le sujet. Le malaise grandissait en moi mais je refusais d’accepter cette idée. La révélation, le déclic, la certitude, je les ai eus deux mois plus tard, en écoutant une conférence.

« L’emprise, la comprendre pour s’en libérer » | Anne-Laure Buffet, psychothérapeute

La conférencière commence par raconter l’histoire de Pierre et Lucie, qui se rencontrent sur les bancs de la fac. Pierre est plutôt bel homme, charmeur, agréable. Il s’intéresse très vite à Lucie, une étudiante calme, réservée, plutôt bonne élève. Lucie est flattée que Pierre s’intéresse à elle… le piège se met en place.

Lire la suite de « Comprendre l'emprise »

Je suis mon inconnu(e)

Lune démasquée… Pourquoi ce nom ?

Je suis une femme quadragénaire. Pendant plus de 20 ans, j’ai vécu derrière un masque qui m’empêchait d’être moi, un masque qui perturbait mon fonctionnement psychique et émotionnel, qui troublait ma perception du monde et l’équilibre de mon corps.

Ce masque, c’est l’emprise.

Je me suis toujours sentie différente, hors du monde, dans la Lune. En réalité, je jouais un rôle et j’appliquais, sans le savoir, les schémas ancrés en moi depuis l’enfance. Je souffrais en silence, aveuglée par ce que j’appelais l’amour, rendue sourde aux appels que me lançait mon corps. Combien de fois les médecins n’ont-ils pas pu trouver la cause de mes troubles fonctionnels ?

Aujourd’hui, l’emprise s’est éloignée. En prenant conscience de son existence, en me battant pour ne plus céder à son appel, je m’en suis libérée. La victime que j’ai été pendant toutes ses années devient peu à peu une femme libre, qui apprend à avancer seule et à se faire confiance pour progresser. (Re)trouver l’estime de soi, accepter le passé, comprendre qui je suis… tels sont les défis qui se présentent à moi. Une nouvelle vie commence.

C’est comme si je me réveillais après un long cauchemar. Tous mes repères sont bouleversés. Pour y voir plus clair, je lis des livres de psychologie, j’écoute des podcasts, je regarde des vidéos sur de nombreux sujets : emprise, bien sûr, narcissisme, manipulation… Je veux publier ici mes découvertes en psychologie, partager mes sources… Et garder trace de mon parcours.

Ce blog sera également un espace d’expression et d’échange sur les sujets qui m’intéressent : lecture & écriture, histoire, éducation, écologie au quotidien, nature… Son contenu se précisera et s’organisera au fil du temps.

Bienvenue… et bonne lecture !

Ce grand disque poli est-il une pleine lune ?
Bas-relief photographié à Bouziès, Lot.