[Lecture] Miroir de nos peines

Miroir de nos peines, Pierre Lemaitre, Editions Albin Michel, janvier 2020, 540 pages

Avril 1940. Louise, trente ans, court, nue, sur le boulevard du Montparnasse. Pour comprendre la scène tragique qu’elle vient de vivre, elle devra plonger dans la folie d’une période sans équivalent dans l’histoire, où la France tout entière, saisie par la panique, sombre dans le chaos, faisant émerger les héros et les salauds, les menteurs et les lâches… Et quelques hommes de bonne volonté.

Secret de famille, grands personnages, puissance du récit, rebondissements, burlesque et tragique… Pierre Lemaitre nous livre ici le dernier tome de la trilogie débutée par Au revoir là-haut, prix Goncourt 2013.


Printemps 1940, l’exode. Face à l’imprévisible avancée de l’armée allemande, les Français fuient vers le Sud. Dans ces colonnes d’âmes en peine déambulant sur les routes vont se retrouver des personnages que nous aurons croisés avant, à Paris et sur la ligne Maginot : Louise, M. Jules, Désiré, Raoul, Gabriel, Alice et Fernand. Qui sont-ils ? Qu’est-ce qui les lie ? Les indices arrivent peu à peu et le puzzle se construit.

C’est avec plaisir que j’ai entamé la lecture de ce troisième roman historique sur l’entre-deux-guerres. J’avais eu un vrai coup de cœur pour Au revoir là-haut, confirmé avec le film d’Albert Dupontel. Couleurs de l’incendie m’avait emportée également, même si le contexte et les personnages n’avaient pas la même folie, la même grandiloquence. J’avais donc hâte de voir ce qui m’attendait cette fois-ci et j’ai retrouvé avec bonheur l’écriture vive et dynamique de Pierre Lemaitre.

Lire la suite