[Chronique] Au jardin des plantes

Ce matin, j’avais une petite heure devant moi, en attendant ma fille qui était en rendez-vous médical. Mes pas m’ont menée jusqu’au jardin des plantes.

J’ai marché lentement dans les allées ombragées, savourant la fraîcheur apportées par les arbres.

Le vent jouait dans les mobiles en bambou suspendus aux branches basses.

L’eau d’une petite cascade est venue caresser mon oreille. J’ai pensé à mon dessin sur les 4 éléments.

Plus loin, les massifs bordant les talus enherbés m’ont rappelé un texte écrit l’an dernier : Hêtre ou ne pas être. Je me demande ce qu’Héloïse est devenue. A-t-elle fait son deuil ? Il y a des personnages qu’on a envie de retrouver.

Cette courte promenade au jardin des plantes fut une belle parenthèse de calme, de solitude positive et de poésie. Un instant de vie slow, hors du temps, comme j’aimerais en vivre davantage. Je vais ralentir, cet été.

Et vous, avez-vous envie de prendre le temps de savourer des petits bonheurs simples ?

[Photo] Au ras des pâquerettes

Le nez dans l’herbe, parfois allongée de tout mon long, j’aime prendre des photos au ras du sol. Pas de pâquerettes, pourtant, dans cette série. De l’herbe, du trèfle, du bois, des fleurs… tout un monde simple et anodin qui vit sous (ou à) nos pieds.

Une étoile dans l’herbe – 8 mai 2020
Fleur violette – 15 mai 2020
Lire la suite

[Dessin] Végétal

Variation végétale : feuilles, fleurs, graines…

Tout a commencé par la silhouette de trois feuilles, emplies peu à peu de graphismes évoquant le monde végétal : pois, grains de pollen, fleurs, tiges, feuilles, étamines, pétales…

Sont venues se greffer autour une fleur, des feuilles mortes, des vrilles et des racines.

Et il y a dans ce dessin l’air, la terre, le soleil et l’eau, indispensables à la vie. Végétale et animale.

[Photo] Compositions

Il y a des photos qu’on prend sur le vif, dans la nature, sans préparation. Et d’autres qu’on compose à partir d’objets, d’aliments… en cherchant la bonne disposition, le bon angle de vue, le bon cadrage, la bonne lumière. Dans ce deuxième cas, il faut parfois une cinquantaine d’essais pour obtenir LA photo parfaite, celle que l’on veut garder et diffuser.

Voici sept de ces « compositions ». J’ai pris plaisir à les réaliser. Avec beaucoup de patience, de persévérance et une attention toute particulière aux détails. C’est un bon exercice de lâcher-prise.

La photo parfaite n’existe pas, bien sûr. J’aurais pu faire mieux… ou moins bien. En tous cas, chacune a été LA meilleure photo de la séance, ce jour-là.

Café – 8 avril 2020
Dernière flambée – 20 avril 2020
Bouquet de pissenlits (merci aux poissons pour le bisou improvisé) – 12 avril 2020
Balles du chien de l’ancien propriétaire (on en retrouve partout dans le jardin, elles doivent avoir 20 ans, d’où leur état presque « fossilisé ») – 5 mai 2020
Haltères… pour un confinement sportif (elles sont à mon fils de 14 ans) – 12 avril 2020
Coupe de cheveux – 2 mai 2020

Lundi, je suis enfin retournée chez la coiffeuse. Bien contente d’oublier mon « auto-coupe » du confinement qui ne ressemblait plus à grand chose.

Quality street trop sucrés – 20 mai 2020

Pour connaître la petite histoire de ces caramels (immangeables), rendez-vous sur mon compte Instagram : luninature

A bientôt pour d’autres photos !