Mon hypersensibilité… loin des clichés

Imaginez une personne hypersensible. Qui voyez-vous ? Une femme, de préférence, avec des émotions « à fleur de peau » : elle pleure facilement, s’énerve pour un rien, rigole comme une gamine et a une peur panique des souris ou des araignées. Évidemment, avec de tels clichés, j’ai longtemps pensé ne pas être concernée. Et pourtant…

Photo Unsplash : Franco Antonio Giovanello

Il m’a fallu deux ans pour comprendre que j’étais hypersensible. Deux ans de lectures, de doutes, d’analyse… Pourquoi un délai aussi long ? Car je n’avais pas les bonnes cartes en main.

Quand on pense à l’hypersensibilité, on se focalise avant tout sur le versant émotionnel : tristesse, colère, joie, peur… tout est excessif, débordant, envahissant… Les personnes hypersensibles auraient du mal à canaliser leurs émotions et seraient donc aisément « repérables ». C’est certainement vrai pour la plupart d’entre elles. Mais pas toujours.

Ainsi, pour moi, il n’en est rien. Tout est lisse et calme chez moi. Je ne pleure pas, cache ma colère, n’explose pas de joie même en apprenant une excellente nouvelle. Car je souffre de dysrégulation émotionnelle. Pourquoi ?

Lire la suite

Êtes-vous hypersensible ?

Vous sentez-vous en décalage avec les autres ? Vous reproche-t-on parfois votre caractère, vos excès de colère, vos larmes devant un film… ? Et si vous étiez hypersensible ?

Photo unsplash (recadrée) : Isaac Quesada

C’est en lisant son livre Hypersensibles, trop sensibles pour être heureux ? que j’ai découvert les travaux de Saverio Tomasella. C’était il y a quelques mois. À l’époque, je me suis dit : oui, pourquoi pas, après tout, je suis peut-être hypersensible… Et j’en suis restée là.

Au fil des jours, l’idée a fait son chemin dans ma tête. Je me suis mise à l’écoute de mon corps, de mon ressenti. J’ai alors constaté que je refoulais certaines émotions comme la joie, la tristesse… ou que je me laissais, à l’inverse, déborder par la contrariété ou emporter par la colère.

Alors, j’ai éprouvé le besoin d’en savoir plus, en écoutant ce podcast. Là, j’ai compris beaucoup de choses. Sur moi, bien sûr, mais avant tout sur notre société occidentale.

Lire la suite