S’oublier soi-même pour oser être soi ?

Ce début de mois d’avril m’a entrainée dans une tempête d’activité professionnelle. Stress du télétravail. Retour sur dix jours d’activité intense pendant lesquels j’ai perdu le cap.

Photo Unsplash : Maximilian Weisbecker

Le 31 mars, j’écrivais dans mes Rayons de lune que j’ignorais ce qu’avril nous réservait. Le soir-même, nous apprenions que nous allions être confinés. Écoles fermées, apprentissages en distanciel… J’allais me trouver confrontée à cette réalité que je n’avais pas connu en 2020, étant alors en arrêt pour burn out.

Il a fallu faire des choix pour organiser la classe à distance. J’ai géré l’urgence. Pris des décisions le soir pour le lendemain, contacté les parents d’élèves rapidement, réfléchi à ce que les élèves devaient emporter le vendredi soir dans leurs cartables pour ces trois jours de travail en famille, loin de la classe. Deux jours après, je me lançais dans un projet un peu fou, basé sur le numérique, dont j’ai raconté tous les aspects professionnels dans un article intitulé École à la maison = pêche aux poissons.

Moi et les autres : l’inévitable comparaison

Le stress de cette situation inédite a ravivé mes démons. Le jeudi 1er après la classe, j’étais en stress total avec une question : comment les autres faisaient-ils ? Une de mes collègues, isolée chez elle (cas contact), venait d’envoyer à sa remplaçante des dizaines de fiches à photocopier pour les élèves, avec un programme détaillé pour chacune des trois journées.

Je me suis dit : comment faire aussi bien ?

Lire la suite

Tu veux faire quoi plus tard ?

Comment choisir son orientation quand on est lycéen ou étudiant ? Notre métier définit-il notre identité ? Réflexions personnelles (et familiales).

Photo Unsplash : Krysztof Kowalik

Marie Kleber, du blog L’atmosphérique, s’interrogeait récemment dans cet article sur l’identité. A la question : qu’est-ce que tu fais dans la vie ? il est courant de répondre par un nom de métier ou une fonction.

Sommes-nous soignants, enseignants, commerçants, artisans, paysans, dirigeants d’entreprise… Travaillons-nous dans le secteur bancaire, industriel, informatique, d’aide à la personne… Nous pouvons également rester au foyer pour nous occuper de nos enfants ou d’un proche. A moins que nous ne soyons à la retraite ? Force est de constater que nous nous définissons avant tout par notre place dans le monde du travail, en tant qu’engrenage d’une grande machine économique et sociale.

Lire la suite