Femme devant un miroir : je suis mon inconnu(e)

Lune démasquée, pourquoi ce nom ?

Je suis une femme quadragénaire. Pendant plus de 20 ans, j’ai vécu derrière un masque qui m’empêchait d’être moi, un masque qui perturbait mon fonctionnement psychique et émotionnel, qui troublait ma perception du monde et l’équilibre de mon corps.

Ce masque, c’était l’emprise.

Je me suis toujours sentie différente, hors du monde, dans la Lune. En réalité, je jouais un rôle et j’appliquais, sans le savoir, les schémas ancrés en moi depuis l’enfance. Je souffrais en silence, aveuglée par ce que j’appelais l’amour, rendue sourde aux appels que me lançait mon corps. Combien de fois les médecins n’ont-ils pas pu trouver la cause de mes troubles fonctionnels ?

Aujourd’hui, l’emprise s’est éloignée. En prenant conscience de son existence, en me battant pour ne plus céder à son appel, je m’en suis libérée. La victime que j’ai été pendant toutes ses années devient peu à peu une femme libre, qui apprend à avancer seule et à se faire confiance pour progresser. (Re)trouver l’estime de soi, accepter le passé, comprendre qui je suis… tels sont les défis qui se présentent à moi. Une nouvelle vie commence.

7 commentaire

  1. Bienvenue, plus il y a de fous mieux on se porte, Nowowak !

  2. Bravo pour ce blog et pour cette libération aussi!

  3. Merci. J’espère réussir à vivre (et faire vivre le blog) avec optimisme.

  4. Salut et bienvenue puisque ce blog est tout récent 🙂
    Ta démarche est courageuse, elle portera ses fruits <3

  5. […] encore trop tôt pour le dire. Mon corps et moi faisons route ensemble. Fin 2019, j’écrivais Je suis mon inconnu(e). Je sais maintenant que je suis, avant tout, ma meilleure […]

  6. […] écrit mon premier article sur ce blog le 25 décembre 2019. Il s’intitulait Je suis mon inconnue. Depuis, ce sont 90 articles qui ont été publiés sur Lune démasquée. Pourtant, une partie de […]

  7. […] encore trop tôt pour le dire. Mon corps et moi faisons route ensemble. Fin 2019, j’écrivais Je suis mon inconnu(e). Je sais maintenant que je suis, avant tout, ma meilleure […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *