[Lecture] À fleur de peau

À fleur de peau est un roman un peu particulier : un roman initiatique écrit par le spécialiste de l’hypersensibilité, Saverio Tomasella. Une bulle de douceur.

À fleur de peau • Saverio Tomasella
Leduc.s éditions • 2018 • 240 pages

Quand on s’intéresse à l’hypersensibilité, un nom revient souvent : Saverio Tomasella. Psychanalyste et docteur en psychologie, il a créé en 2016 l’observatoire de la sensibilité et apporte sur son site, dans ses livres et lors de ses interviews de nombreux outils et réponses pour faire connaître l’hyper ou ultrasensibilité et aider les personnes qui cherchent à en savoir plus sur ce tempérament.

En écoutant un podcast sur le thème : êtes-vous un(e) hypersensible ?, j’ai appris que Saverio Tomasella avait écrit un roman. Je me suis empressée d’acheter cette œuvre : À fleur de peau, Le roman initiatique des hypersensibles. Quel sous-titre intrigant ! J’ai donc commencé à lire, sans savoir à quoi m’attendre.

Lire la suite

« Ajoutez 30 livres »

Après m’être (ré)inscrite sur Babelio, j’ai reçu un mail contenant cette phrase : « Pour bien débuter sur Babelio, ajoutez 30 livres ». Quels ont été les 30 livres qui ont marqué ma vie de lectrice ? Remue-méninges.

Photo : Susan Yin (Unsplash)

Me voici donc un dimanche matin au réveil à cogiter… sans trop réfléchir cependant. Il faut de la spontanéité dans cet exercice. Citer spontanément 30 livres qui ont été importants, 30 livres qui m’ont bouleversée, 30 livres que j’aurais envie de relire (ou que j’ai déjà relus).

Je me lance.

  • Au bonheur des dames, Emile Zola (mon premier Zola, je les ai tous dévorés)
  • Le portrait de Dorian Gray, Oscar Wilde (lu et relu)
  • Fortune de France, Robert Merle (série sur l’Histoire de France)
  • Les piliers de la terre, Ken Follett (incontournable pour se plonger dans le Moyen-Âge)
  • Les âges sombres, Karen Maitland (communauté de femmes au Moyen-Âge)
  • La Fissure, Jean-Paul Didierlaurent (entretiens avec un nain de jardin ! j’adore cet auteur atypique)
  • La petite fille de Monsieur Linh, Philippe Claudel (tendresse intergénérationnelle)
  • Le rapport de Brodeck, Philippe Claudel (guerre et bouc émissaire, ambiance kafkaïenne)
  • Le chœur des femmes, Martin Winckler (médecine dans les années 70, relation au corps)
  • En souvenir d’André, Martin Winckler (soins palliatifs)
  • La mélodie des jours, Lorraine Fouchet (cancer du sein et belle rencontre)

J’écris comme ça me vient. 11 livres (dont certains titres que j’avais oubliés, qu’il m’a fallu rechercher à partir du nom de l’auteur/trice). Et je bloque.

Lire la suite

Rayons de lune #21-01

Que s’est-il passé en janvier ? Agenda 2021, blog et journal intime. Réflexions sur l’écriture. Lectures.

Perspective ● 27 janvier

Début d’année rime avec s’organiser. En ce mois de janvier, je me suis interrogée sur ce blog, mon agenda et mon journal intime. Comment coordonner les trois pour garder trace et mieux m’organiser ?

Mon agenda : my 2021

Pour la deuxième année, j’ai acheté un agenda écologique My 365. S’il me permet de noter à l’avance mes rendez-vous quotidiens, j’utilise avant tout My 2021 comme un support de bilan pour garder trace de ce que j’ai fait dans la journée.

J’aime beaucoup ses trackers mensuels, personnalisables, qui m’aident à suivre au jour le jour mon activité physique et ma santé. Et il y a également le petit rond quotidien, que je colorie en vert, jaune ou orange chaque soir.

Fin décembre, j’ai rempli les pages Mon bilan en répondant aux 5 questions sur l’année 2020 : Qu’est-ce qui a bien fonctionné ? Qu’est-ce que j’en tire comme apprentissage ? Quels sont les ingrédients essentiels qui contribuent à mon épanouissement ? Qu’est-ce qui a besoin d’être amélioré ? Quelles sont les actions concrètes que je choisis de mettre en place ?

Mix entre agenda et bullet journal, My 2021 propose des pages pour définir des objectifs pour l’année, un projet de vie dans 5 ans (ça, j’en suis incapable à l’heure actuelle), des défis mensuels…

Lire la suite

[Lecture] Une longue impatience

Voici un roman magnifique que je vous recommande, un roman sur l’attente et l’amour maternel.

Une longue impatience • Gaëlle Josse
Editions Noir sur Blanc • 2017 • 192 pages

Nous sommes à la fin des années 40 quand Louis, 16 ans, disparait. Il quitte un jour le domicile familial pour s’engager comme marin et parcourir le monde. Commence pour Anne, sa mère, le temps de l’espérance et la blessure d’une longue impatience.

Lire la suite

[Lecture] Les oubliés du dimanche

Justine, 21 ans, aide-soignante dans une maison de retraite, aime les personnes âgées. Elle se lie d’amitié avec Hélène, une vieille dame qui a toujours rêvé d’apprendre à lire.

Les oubliés du dimanche – Valérie Perrin
Editions Albin Michel – 2015

Ces deux femmes se parlent, se révèlent l’une à l’autre ce qui va permettre à Justine d’aller à la rencontre de sa propre histoire. Un jour, un mystérieux « corbeau » sème le trouble aux Hortensias

C’est un premier roman léger et doux, malgré les tragédies familiales qu’il renferme. Hélène raconte son histoire à Justine, qui la copie dans un cahier bleu. En parallèle, on découvre la vie de la jeune femme dont les parents sont morts dans un accident quand elle avait 4 ans. Peu à peu, les deux destins se mêlent et le voile se lève sur de terribles secrets de famille.

J’ai beaucoup aimé le rythme de ce récit, les histoires qui progressent en parallèle. Les romans dans lesquels plusieurs histoires s’entrecroisent sont parfois difficiles à lire (je pense à Miroir de nos peines en écrivant cette phrase) mais ce n’est pas le cas ici.

Lire la suite

[Lecture] L’année du Lion

Comment vivre après une pandémie qui a décimé 95 % de l’humanité ?

L’année du lion, Deon Meyer, Seuil, 2017

Nico Storm, 13 ans, et son père font partie des rares survivants à la Fièvre. Ils sillonnent l’Afrique du Sud dans un camion pour collecter tout ce qu’ils peuvent y trouver : nourriture, carburant, armes, produits d’hygiène… Ils se méfient des (rares) autres hommes qu’ils croisent et des animaux, souvent dangereux.

Leur errance prend fin quand ils décident de fonder une communauté, Amanzi. Ils s’installent dans un lieu stratégique, près d’un barrage. Comment cette nouvelle société va-t-elle s’organiser ?

Réussiront-ils à produire de l’électricité ? Du gasoil ? Quels sont les habitants qui vont venir les rejoindre ? Qui va assurer la sécurité et le respect des règles démocratiques dans la communauté ? Comment des tempéraments forts et des intérêts opposés vont-ils pouvoir cohabiter ?

Nombreuses sont les questions posées par ce roman initiatique post-apocalyptique dont l’action se déroule sur 5 ans. Nico, adolescent puis jeune adulte, va être un observateur privilégié de l’évolution d’Amanzi. Il va apprendre à se battre pour défendre son père et son peuple. Excellent tireur, il intègre à 16 ans les commandos d’attaque d’Amanzi, dirigés d’une main de fer par Domingo, personnage sombre et querelleur. Nico se retrouve ainsi en première ligne face aux menaces extérieures. Car Amanzi, son organisation et ses ressources sont objets de convoitise pour les factions rebelles qui gravitent aux alentours.

Lire la suite

[Lecture] Miroir de nos peines

Miroir de nos peines, Pierre Lemaitre, Editions Albin Michel, janvier 2020, 540 pages

Avril 1940. Louise, trente ans, court, nue, sur le boulevard du Montparnasse. Pour comprendre la scène tragique qu’elle vient de vivre, elle devra plonger dans la folie d’une période sans équivalent dans l’histoire, où la France tout entière, saisie par la panique, sombre dans le chaos, faisant émerger les héros et les salauds, les menteurs et les lâches… Et quelques hommes de bonne volonté.

Secret de famille, grands personnages, puissance du récit, rebondissements, burlesque et tragique… Pierre Lemaitre nous livre ici le dernier tome de la trilogie débutée par Au revoir là-haut, prix Goncourt 2013.


Printemps 1940, l’exode. Face à l’imprévisible avancée de l’armée allemande, les Français fuient vers le Sud. Dans ces colonnes d’âmes en peine déambulant sur les routes vont se retrouver des personnages que nous aurons croisés avant, à Paris et sur la ligne Maginot : Louise, M. Jules, Désiré, Raoul, Gabriel, Alice et Fernand. Qui sont-ils ? Qu’est-ce qui les lie ? Les indices arrivent peu à peu et le puzzle se construit.

C’est avec plaisir que j’ai entamé la lecture de ce troisième roman historique sur l’entre-deux-guerres. J’avais eu un vrai coup de cœur pour Au revoir là-haut, confirmé avec le film d’Albert Dupontel. Couleurs de l’incendie m’avait emportée également, même si le contexte et les personnages n’avaient pas la même folie, la même grandiloquence. J’avais donc hâte de voir ce qui m’attendait cette fois-ci et j’ai retrouvé avec bonheur l’écriture vive et dynamique de Pierre Lemaitre.

Lire la suite

[Lecture] La fin d’un monde ?

3 romans pour vivre la fin du monde

Au début du confinement, je n’ai pu m’empêcher de penser au livre Le Feu de Dieu de Pierre Bordage. En cherchant la critique que j’avais écrite à l’époque de ma lecture, j’ai retrouvé trace de deux autres livres : l’Aveuglement de José Saramago et Malevil de Robert Merle.

Ces trois romans amènent le lecteur à vivre en direct les réactions des humains face à un cataclysme. Ils nous poussent à réfléchir sur notre société. Ils interrogent la capacité de l’homme à s’organiser en groupes quand les conditions de vie deviennent hostiles. Conflits, guerre ou entraide, solidarité. Quelle est la meilleure voie pour survivre ?

Lire la suite