Résilience

Comment l’alimentation influence notre santé mentale (et vice versa)

Livre sur les liens entre alimentation et santé mentale

Savez-vous que fournir de bons aliments à notre microbiote intestinal est la clé d’une bonne santé mentale ? Anxiété, dépression, sommeil, addictions, TOC… Dans son livre La révolution nutrition, la psychiatre Uma Naidoo nous livre les clés pour bien nourrir notre corps… et notre cerveau.

Le lien entre alimentation et santé mentale ne semble a priori pas évident. Quand vous allez chez un psychiatre, vous vous attendez à ressortir avec une ordonnance de médicaments, pas avec des conseils nutritionnels. Pourtant, certains d’entre eux conseillent à leurs patients des listes d’aliments pour améliorer leur moral ou diminuer leur symptômes. C’est la psychologie nutritionnelle.

L’intestin, notre deuxième cerveau

L’intestin et le cerveau sont en relation étroite, une relation à double sens : notre alimentation influence notre santé mentale, et les troubles mentaux mènent à de mauvaises habitudes alimentaires. En partant de ces constats, des psychiatres ont développé une nouvelle façon de soigner leurs patients : la psychiatrie nutritionnelle.

Uma Naidoo, pionnière de la psychiatrie nutritionnelle

Uma Naidoo est une psychiatre américaine. Elle s’est passionnée pour la cuisine lors de ses études de médecine et a suivi des cours avec de grands chefs. Diplômée d’une école de cuisine, elle s’est ensuite formée à la diététique pour comprendre les apports nutritionnels des aliments. Installée comme psychiatre, elle a commencé à conseiller ses patients pour qu’ils améliorent leur alimentation. Puis elle a créé le programme Psychiatrie nutritionnelle et mode de vie (Nutritional et Lifestyle Psychiatry).

L’union intestin-cerveau, un équilibre fragile

Son livre, intitulé La révolution nutrition (This is your brain on food), débute par un chapitre sur les liens entre le cerveau et l’intestin. La communication entre ces deux organes essentiels passe par une multitude substances chimiques. Comment cela fonctionne-t-il ?

Alimentation : de l’intestin vers le cerveau

De façon simplifiée, disons que l’ensemble des microorganismes présents dans l’intestin, le microbiote intestinal, est très sensible à toute variation. Si nous changeons notre alimentation, nous modifions les apports nutritionnels fournis aux bactéries intestinales. Elles libèrent des substances chimiques différentes, qui affectent le fonctionnement du cerveau. En bien ou en mal…

Santé mentale : du cerveau vers l’intestin

Même s’ils sont éloignés dans notre corps, cerveau et intestin sont reliés étroitement par le nerf vague. Ce nerf prend sa source dans le tronc cérébral, pénètre la paroi intestinale et joue un rôle essentiel dans la digestion des aliments. Le cerveau peut ainsi communiquer directement avec l’intestin. Quand vous êtes stressé, ne sentez-vous pas des contractions désagréables dans votre ventre ?

Améliorer notre santé mentale en 9 chapitres

Uma Naidoo nous indique ensuite comment utiliser notre alimentation pour améliorer notre bien-être en neuf chapitres :

  • dépression ;
  • anxiété ;
  • trouble de stress post-traumatique (SSPT) ;
  • trouble de l’attention avec hyperactivité (TDAH) ;
  • démence et obscurcissement de conscience (Alzheimer, mémoire, concentration) ;
  • trouble obsessionnel compulsif (TOC) ;
  • insomnie, fatigue ;
  • trouble bipolaire, schizophrénie ;
  • libido.

Que vous ayez ou non un trouble mental diagnostiqué, ce livre peut vous apporter beaucoup. Nous voulons tous être bien au quotidien, diminuer la fatigue, être plus détendus, nous sentir mieux dans notre corps et dans notre tête. Il peut s’agir aussi de veiller à la santé de notre cerveau pour prévenir les troubles liés au vieillissement.

De la malbouffe au mieux-être

Dans chaque chapitre, l’étude du cas d’un patient permet de mettre en lumière les habitudes alimentaires néfastes pour notre santé mentale. La psychiatre décrypte les apports nutritionnels à éviter et leur incidence sur notre corps. Puis elle nous détaille les aliments ou suppléments à privilégier pour inverser la tendance, diminuer les symptômes et ressentir un réel mieux-être au quotidien.

Alimentation méditerranéenne

La base de l’alimentation pour nourrir notre cerveau s’appuie sur les HAM : les Habitudes Alimentaires Méditerranéennes.

  • Des plantes locales et de saisons peu transformées (haricots, noix, grains entiers).
  • Peu de sucre.
  • De l’huile d’olive ou autres graisses de grande qualité.
  • Une faible consommation de produits laitiers.
  • Du poissons et des fruits de mer pour les protéines.
  • De petites quantités de viande rouge et d’œufs.
  • Une dégustation modérée de vin, uniquement pendant les repas.
  • Des apports en sel limités, grâce aux fines herbes et aux épices utilisées pour assaisonner les plats.
Alimentation et santé mentale : les habitudes alimentaires méditerranéennes
Tableau du régime alimentaire ModiMed testé contre la dépression (étude SMILES, Australie), inspiré des HAM (Habitudes Alimentaires Méditerranéennes) (page 48)

Recettes et conseils pour cuisiner

Ce livre a été conçu comme un manuel pratique, facile à lire et à utiliser. Le dernier chapitre contient des conseils pour cuisiner, complétés par des recettes et des menus simples à réaliser. Par exemple, si vous souhaitez stimuler votre mémoire, vous pourrez vous concocter un délicieux chocolat chaud au poivre noir et à la cannelle. Pour vous remettre d’un traumatisme, essayez la recette du poulet rôti épicé (piment, poivre, curcuma, coriandre et cumin).

En annexe, des tableaux récapitulent les teneurs en nutriments des aliments et leur charge glycémique, pour servir d’aide-mémoire.

Des suppléments alimentaires bénéfiques pour la santé mentale

La NAC pour diminuer les addictions et les TOC

Vous découvrirez également dans cet ouvrage les vertus de certains suppléments alimentaires, comme la N-acétylcystéine (NAC). Dans l’organisme, cette molécule se transforme en cystéine, efficace pour traiter les addictions et les TOC.

Le curcuma contre la dépression

Vous apprendrez à utiliser en cuisine certaines herbes et épices comme le curcuma. Son ingrédient actif, la curcumine, est efficace pour atténuer les symptômes de la dépression.

La mélatonine pour améliorer le sommeil

Si vous avez des difficultés à dormir, vous opterez pour des suppléments alimentaires contenant de la mélatonine ou mangerez des aliments contenant naturellement cette hormone : œufs, poisson, lait, riz, orge, flocons d’avoine, raisin, pommes, pistaches, noix…

Devenez acteur de votre santé

Grâce aux conseils du Dr Uma Naidoo, vous consommerez moins de sucre et moins de produits transformés. Vous retrouverez le plaisir de cuisiner des aliments frais pour vous orienter vers des habitudes alimentaires saines : fruits et légumes, poissons, glucides complexes, apports suffisants en oméga 3…

Devenez acteur de vos choix de consommation, améliorez votre santé et enclenchez votre propre révolution nutrition !

La révolution nutrition – Dr Uma Naidoo – 2021 – Les éditions de l’Homme – 312 pages

→ Pourquoi j’ai opté pour une alimentation sans gluten et sans histamine

Et vous, souhaitez-vous modifier votre alimentation ?

9 commentaire

  1. Changer son alimentation – Lune Démasquée

    […] est la base de notre bien-être. Je reviendrai dans quelques jours vous présenter un livre qui nous parle des répercussions de nos choix alimentaires sur notre santé […]

  2. C’est pour cette raison que l’on dit que nous sommes ce que nous mangeons. Lorsque je souffrais de stress post-traumatique, mon médecin m’a donné un régime spécial ( ce régime est cité dans ce livre) et j’ai gardé cette habitude.

    Merci pour ce superbe partage Nina, c’est une très très belle démarche 🙏🙏🙏

  3. C’est bien de savoir que des médecins peuvent s’intéresser ainsi à la nutrition et « prescrire » des régimes spéciaux à leurs patients.
    Je pense qu’on peut grandement améliorer notre confort de vie et diminuer nos symptômes en mangeant mieux. Et si ça peut permettre de limiter voire supprimer la médicamentation, c’est encore mieux.
    Merci pour ton soutien, Sand.
    Bonne journée, bises

  4. C’est de plus en plus entré dans les mœurs, de nos jours, que l’alimentation à un grand rôle sur notre santé, on en parle de plus en plus et on trouve de nombreux documentaires à ce sujet. Regarde tous les naturopathes par exemple qui sont arrivés sur le marché. Beaucoup de gens par exemple, qui avaient des allergies, n’ont en plus du tout rien qu’en changeant leur alimentation. L’arthrose aussi. On trouve beaucoup d’exemple. J’ai même un plan alimentaire pour diminuer les effets indésirables de la ménopause 😉

    C’est moi qui te remercie pour tes partages
    Je t’embrasse , à très vite

  5. Pour la ménopause, je veux bien des pistes… parce que je suis officiellement concernée (prise de sang hier, FSH très très élevée). Je te recontacte par mail. Bises

  6. Très bon article ! Le sujet est vraiment intéressant !

  7. Contente qu’il t’ait plu. N’hésite pas à lire le livre de Naidoo si tu en as l’occasion. Il vaut vraiment le coût !

  8. Oui je l’ai noté dans ma liste de livres à lire c’est vraiment le genre de livres qui m’intéressent merci pour la recommandation ! 🙂

  9. […] → Comment l’alimentation influence notre santé mentale (et vice versa) […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *