[Lecture] À fleur de peau

À fleur de peau est un roman un peu particulier : un roman initiatique écrit par le spécialiste de l’hypersensibilité, Saverio Tomasella. Une bulle de douceur.

À fleur de peau • Saverio Tomasella
Leduc.s éditions • 2018 • 240 pages

Quand on s’intéresse à l’hypersensibilité, un nom revient souvent : Saverio Tomasella. Psychanalyste et docteur en psychologie, il a créé en 2016 l’observatoire de la sensibilité et apporte sur son site, dans ses livres et lors de ses interviews de nombreux outils et réponses pour faire connaître l’hyper ou ultrasensibilité et aider les personnes qui cherchent à en savoir plus sur ce tempérament.

En écoutant un podcast sur le thème : êtes-vous un(e) hypersensible ?, j’ai appris que Saverio Tomasella avait écrit un roman. Je me suis empressée d’acheter cette œuvre : À fleur de peau, Le roman initiatique des hypersensibles. Quel sous-titre intrigant ! J’ai donc commencé à lire, sans savoir à quoi m’attendre.

C’est l’histoire de Flora, 37 ans, mariée, un enfant. Quand le livre s’ouvre, Flora est visiblement mal à l’aise dans la vie. Elle se sent bizarre, originale, incomprise. Cette situation lui pèse de plus en plus et elle prend une décision : elle va changer. Cherchant qui pourra l’aider, elle se souvient de Marc, un professeur de yoga et de méditation rencontré lors d’une conférence. Elle l’appelle pour prendre rendez-vous…

Vous l’avez compris, nous allons suivre dans ce roman le parcours de Flora pour aller mieux. Chaque chapitre sera une nouvelle découverte pour l’héroïne, un pas en avant dans l’acceptation de soi et l’affirmation de sa personnalité. Trente-trois chapitres, qui couvrent une année entière de progrès et de remise en questions. Flora va faire des expériences (yoga, massages, méditation, hypnose, écriture…) qui vont lui permettre d’aller à la rencontre d’elle-même. Elle va peu à peu prendre du recul sur sa vie, sur ses choix et s’autoriser à tenter de nouvelles choses, à faire de nouvelles rencontres.

C’est un livre qui fait du bien. On peut être sceptique sur l’intérêt de certaines des techniques de développement personnel ou de bien-être proposées dans ce roman. Mais au fond, ça n’a pas vraiment d’importance. J’avoue que j’avais plaisir à retrouver Flora chaque soir avant de dormir, à l’accompagner dans son évolution, à savourer avec elle les émotions positives et les réussites de son parcours.

Chaque chapitre se termine par un post-it qui reprend un des conseils donnés à Flora dans l’histoire. L’auteur a également repris toutes les informations à la fin dans un petit Guide pratique de l’ultrasensible. Pour chaque chapitre, il développe trois points : Comment se traduit mon ultra-sensibilité ? Qu’est-ce que cela m’inspire ? Comment y remédier ?

En conclusion, c’est un roman de développement personnel qui fait vraiment du bien, comme une bulle de douceur dans notre stress quotidien. Que l’on soit ou non hypersensible, on peut apprécier l’histoire de Flora, ses doutes, ses progrès, ses réussites.

J’ai ressenti beaucoup d’espoir en lisant ce livre, comme une bouffée d’air pur. C’est certainement un peu trop « bisounours » pour certains lecteurs, mais moi j’ai apprécié. Ce livre fait partie des rares romans que je vais conserver sur mon étagère bibliothèque (qui ne comporte qu’une vingtaine d’ouvrages). Je le relirai dans quelques semaines ou quelques mois, quand j’en éprouverai l’envie et le besoin. En attendant, je vais le prêter à ma fille cadette.

9 réflexions sur “[Lecture] À fleur de peau

  1. Merci pour ton avis sur ce livre qui a l’air d’être une belle bulle d’oxygène et de décompression (dédramatisation ?).

    De mon expérience personnelle, les techniques de développement personnel ou de bien être c’est bien mais j’ai souvent croisé, dans ce milieu, des « profs » qui prônaient de jolies choses mais qui, à la première difficulté n’appliquaient pas leurs techniques à eux-mêmes. Pire, certains avaient flairer le filon €€€.

    N. B. La phrase d’accroche de Psychologies Magazine est pour le moins osée :  » Un livre qui donnera envie à ceux qui ne sont pas hypersensibles de le devenir  » 😉

    1. Oui, il faut se méfier des techniques de développement personnel et, là encore, faire confiance à son intuition.

      J’écoutais hier un podcast avec Frédéric Midal qui disait que l’hypersensibilité est comme l’homosexualité : on naît avec et on n’a pas à en « guérir » car ce n’est pas une maladie. Je ne pense pas qu’on puisse devenir hypersensible.
      Le parallèle me semble très juste également au niveau de la société qui accepte encore mal ces identités différentes, même si elle évolue progressivement vers davantage de tolérance.

      Bonne journée, Johan 🔆

  2. Je ne suis pas fan des romans de développement personnel, mais tu as éveillé ma curiosité avec celui-ci. Je le note, à tout hasard. Merci pour le partage 🙂

    1. Contente de savoir que tu l’as noté ☺️
      Je ne suis pas fan non plus de ce type de lecture feel good mais celui-ci est vraiment conçu pour donner des clés, des outils aux hypersensibles. L’histoire est bien menée, l’ambiance est sympa et les personnages plutôt attachants.
      Tu reviendras me donner ton avis si tu le lis ?

  3. Je suis d’avis qu’il y a toujours quelque chose à prendre dans les livres que nous lisons. Même un mot, une phrase. Et Tu m’as donné envie Nina. Et puis ça parle d’un sujet que nous connaissons bien !!

    1. Oui, c’est certain. Un livre est une rencontre, dont on retire toujours quelque chose, ne serait-ce que quelques instants d’apaisement pendant la lecture.
      Celui-ci m’a apporté de l’espoir, une petite flamme qui donne envie d’y croire. L’avenir sera plus joyeux que le passé, plus lumineux.
      Bonne journée, Marie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.