Noël en solitaire

Pour la première fois de ma vie, j’ai passé le réveillon seule. Par choix.

Le prétexte fut simple à trouver : par peur d’attraper ce maudit virus, j’ai décidé de ne pas participer au réveillon en famille. Je suis restée seule à la maison. Avec une petite pensée pour les skippers du Vendée globe, isolés sur l’océan, au milieu du parcours.

J’ai profité de cette soirée en solitaire pour m’occuper de moi : lire un chapitre d’un livre sur l’estime de soi, trier des archives pour les numériser, écouter de la musique entraînante, rédiger une carte mentale avec les mots qui me venaient spontanément à l’esprit, l’illustrer en griffonnant des petits dessins (un sapin, une guirlande, une boule, un chien, un mouton…), chanter, danser. Et manger quand même un peu, quand mon estomac m’a rappelée à l’ordre, car j’étais si concentrée sur mes activités que la nourriture était le cadet de mes soucis.

Là, il est minuit, je suis fatiguée et c’est bien dommage. J’aurais volontiers prolongé la soirée. Je vais aller me coucher, seule dans le lit glacé.

Mon compagnon me réveillera certainement en rentrant du réveillon qu’il passe avec sa famille. C’est un moindre mal. J’aurais évité les discussions houleuses ou inintéressantes, le repas trop copieux, les cadeaux inutiles et l’abus d’alcool qui nuit à la santé (des autres, car moi je ne bois pas).

Je n’ai jamais vraiment aimé Noël. La différence, c’est que maintenant, je l’assume pleinement.

Et vous, vos réveillons, ça se passe comment ?

[Photo unsplash : Annie Spratt]

9 réflexions sur “Noël en solitaire

  1. Bonjour par ici,

    Tu as raison si Noël n’est plus qu’un prétexte marketing ou une coquille évidée alors mieux vaut faire autre chose. Et revenir à des choses sainement collectives plus tard…

    Je te souhaite, malgré tout, un joyeux Noël libérateur.

    A bientôt

    1. Merci Johan, et joyeux Noël à toi aussi.
      L’essentiel est d’être en phase avec soi-même et ses besoins. J’apprends chaque jour à m’écouter et me respecter.
      On peut faire un effort pour ses proches bien sûr. Cependant, je suis éloignée de ma famille. Et dans la belle-famille, il y avait 11 personnes au réveillon, auquel je ne souhaitais donc pas participer.
      Et toi, réveillon en petit comité ?

      1. Comme tu dis, tant que tu es en accord avec toi-même, les proches, les vrais comprennent (ou comprendront) …

        Et oui, en petit comité. Peu importe le nombre de personnes, le principal est d’être avec des gens de bonne compagnie et ça finalement c’est plutôt rare 🙂

  2. Hello Nina,

    En famille, mais personne n’aime vraiment Noël chez nous, ceci dit, ma fille aînée étant née à Noël, nous avons l’habitude de plus fêter son anniversaire que Noël, du coup ça passe mieux 🙂

    De mon côté c’est nouvel an que j’apprécie de passer seule à la maison.

    Je t’embrasse fort et je pense fort à toi
    Sand

    1. Coucou Sand, encore une fois, nous sommes sur une même longueur d’onde. 😊
      Je lis toujours avec intérêt ton taroscope et des articles. J’espère que tu vas mieux.
      Bonne fin d’année, à bientôt,
      Bises 💙

      1. Merci Nina,

        Ca va beaucoup mieux oui malgré quelques  » montagnes russes  » par-ci par-là mais je revois mon psy en janvier juste histoire de me recadrer ( entends par là me refaire un petit rappel technique de la gestion des émotions ).

        Moi aussi je t’embrasse et à bientôt !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.