[Texte] Café ou chocolat ?

Photo Unsplash : Nathan Dumlao

Le dialogue que vous allez lire a été écrit dans le cadre du challenge écriture #22 rproposé par Marie Kléber, à partir de cette photo :

Crédit MK

Café ou chocolat ?

— Allez, c’est reparti, encore de la marmaille !!!

— Je ne comprendrais jamais ce qui te dérange dans les enfants, Véra. Ils rient, ils jouent, c’est la vie !

— La vie, tu parles ! Ils m’épuisent, oui. Et toi, Spencer, t’en penses quoi ?

— Moi, j’aime bien leur faire peur. On fait bouger les tasses, comme l’autre jour ?

— Non, surtout pas ! Quand ils ont les boules, ils hurlent, c’est encore pire !!!

— Boules de pétanque ou boules de billard ?

— Arrête, Spencer, t’es pas drôle !

— Bah, faut bien détendre l’atmosphère. Je te sens agacée, là. Et toi, Michael, tu aimes les enfants ?

— Mmh, oui. Je me demandais… ça fait combien de temps qu’on boit le même café dans la même tasse ?

— Cinq ans, je crois. Six, peut-être. Pourquoi ?

— Vous avez remarqué que tous les enfants croient qu’il y a du chocolat chaud dans les tasses. C’est étrange, non ?

— Non, c’est juste logique. Quand ils voient les tasses, les enfants pensent au chocolat qu’ils boivent le matin. Et puis, c’est marron le chocolat, non ?

— Mais elles sont noires, ces tasses, bordel !

— Véra, reste polie, s’il te plait. Noir, marron, qu’est-ce que ça change ? Le chocolat noir existe aussi, non ?

— En attendant, j’aime pas les mômes ! On était plus tranquilles au musée. Les visiteurs étaient telllllllement classes ! Ils ne braillaient pas tout le temps, eux. Écoutez-le, celui-ci, avec sa voix de bébé. Tu vas la fermer, oui ?

— Tu sais bien qu’ils ne peuvent pas nous entendre. Oui, les visiteurs étaient classes, comme tu dis, Véra. Mais on s’ennuyait à mourir, là-bas.

— Vous pensez qu’ils vont nous y ramener, au musée ? Cette visite au café du port devait être provisoire… et ça fait près d’un an que ça dure.

— Ah, mais non, madame ! C’est tout le contraire. Ils vont même nous utiliser pour le déconfinement. Un par table, si j’ai bien compris. Pour séparer les gens et leur tenir compagnie.

— C’est quoi ce délire ?

— C’est pas du délire. C’est une promotion. Tu vas devenir distanciatrice sociale. C’est-y-pas-beau, ça, madame ?

— Pfff… ça me saoûle, je veux retourner au musée.

— On avait dit pas de calva dans le café, Véra.

— Arrête, Spencer, avec tes blagues foireuses. Si j’avais dit « ça me gonfle », tu m’aurais répondu quoi ?

— Je t’aurais proposé de t’aiguillonner un peu, qu’on rigole !

— Crétin !

— Bon, c’est bientôt fini, tous les deux ? Je n’arrive plus à écouter les enfants. J’adore quand ils jouent au papa et à la maman. Ou aux deux papas, en l’occurrence.

— Chut, Véra, monsieur Michael se concentre !

— Oui, et alors ? Je n’ai pas le droit ? Un par table, tu disais ? Au moins, comme ça, je n’aurais pas à subir vos disputes toute la journée. Je préfère être dans la vraie vie, moi.

— Eh ben voilà ! Tout est bien qui finit bien. Chacun à une table et de belles discussions en famille, avec les enfants. Quel bonheur, n’est-ce pas, Véra ?

— You-pi… Je suis ra-vie. Vive la crise sanitaire… J’aimais bien râler avec vous, en fait. Vous allez me manquer !

— Un p’tit calva pour fêter ça ?

19 réflexions au sujet de « [Texte] Café ou chocolat ? »

    • Non, c’est mon choix. Il fallait écrire un texte à partir de la photo.
      C’était un petit défi que je voulais relever. Quand j’ai écrit mon roman, il y a 2 ans, j’ai réalisé que la plupart des dialogues ne comportaient que 2 personnages car je n’osais pas en mettre davantage. Là, en plus, je ne voulais ajouter aucun autre texte. Que leurs paroles, ce qui a compliqué encore un peu plus l’exercice. 😰

  1. C’est bien vu, le dialogue entre les statues, et parfaitement mené, je confirme. On s’y retrouve sans aucune difficulté.
    J’aime beaucoup « distanciatrice sociale », il fallait y penser !

  2. Délicieux ce dialogue quelque peu chocolaté! C’est très fluide, un beau défi relevé haut la main Nina.
    Un roman?? Tu piques ma curiosité…
    Merci beaucoup pour ta participation.

    • Merci, Marie 💚
      Bon, allez, j’ose le dire : j’ai auto-edite un premier roman en 2018 sous le pseudonyme de Zia Odet. Tout est raconté sur mon premier blog Zia de A à Z.
      Le roman est toujours disponible dans les librairies en ligne. Les retours des lecteurs étaient plutôt positifs à l’époque. Mais depuis, mes soucis personnels ont brisé ma plume.
      Je me remets doucement à écrire grâce à ton challenge, Marie. Et ça me fait du bien. 💙

      • Merci Nina, pour le partage, je vais aller voir ça de plus près. Contente que tu te sois remise à écrire. Et que je puisse être un tremplin sur ton chemin personnel. Je t’embrasse affectueusement

      • Merci Marie, tu fais partie de ces personnes qui partagent leur bienveillance et qui inspirent les autres. Tu rayonnes. Je suis heureuse de te connaître. Bises 😘

    • Non, jamais. Juste quelques textes courts, deux ou trois nouvelles et un premier roman (voir ma réponse à Marie ci-dessus). J’avais trouvé difficile à l’époque d’écrire des dialogues. D’où mon envie de relever ce petit défi aujourd’hui.
      Merci pour ce retour positif. J’ai tellement besoin de (re)trouver de la confiance en moi. 💙

      • Le défi est relevé avec brio et je suis admirative de ton travail sur le dialogue, encore plus en sachant que c’est une discipline qui t’a posé souci dans le passé (ceci dit, l’exercice n’est pas simple). Félicitations pour ce premier roman alors !

Répondre à sandmayer Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.