[Journal] Prendre soin de soi

Photo Unsplash : Malte Wingen

Nous avons tous tendance à nous dévouer pour les autres en nous oubliant nous-mêmes. Nous privilégions le travail, les enfants, la famille… sans trouver le temps de développer nos propres centres d’intérêt ou de prendre soin de notre corps.

Depuis 2017, la notion de charge mentale nous est devenue familière. Elle nous dit tout ce que nous avons à supporter au quotidien, surtout pour les femmes (mais pas que). La situation actuelle de confinement ne fait que renforcer cette concentration des tâches. Il devient donc vital de prendre du temps pour soi.

Comment s’apaiser ?

Cela fait trois mois maintenant que je suis en arrêt suite à un burn out. Si les premières semaines ont été très agitées, j’ai vite ressenti le besoin de m’apaiser, tant psychiquement (faire cesser les ruminations, calmer l’anxiété…) que physiquement (détendre mon corps épuisé, réduire les manifestations somatiques du stress telles que les migraines, les acouphènes, les tensions musculaires…).

Début février, j’ai fouillé sur youtube pour trouver la méthode qui pourrait me convenir. Méditation ? Yoga ? Relaxation ? Les vidéos sont nombreuses, les approches variées et je me suis retrouvée un peu perdue. Que faire ? Qu’est-ce qui me conviendrait, à moi ?

Finalement, le déclic a été l’hypnose. Qui aurait pensé cela ? Lorsqu’un jeune médecin généraliste remplaçant m’avait parlé de l’hypnose en 2018, j’avais balayé cette idée d’un revers de la main tant elle me semblait saugrenue. Me laisser guider par un autre ? Perdre le contrôle ? Être manipulée, peut-être ? Comme beaucoup de personnes, j’avais un avis très négatif sur cette pratique, avec pour seule référence l’hypnose spectacle que l’on peut voir à la télé.

Vers une routine quotidienne

Cependant, comme la chaîne de Benjamin Lubszynski m’avait été recommandée par un proche, j’ai tenté. Téléphone, écouteurs… Allongée sur le dos, dans mon lit, je me suis laissé guider. La séance que j’ai choisie pour débuter s’intitule « Séance d’hypnose contre les crises d’angoisse, trouble panique ». L’objectif visé est de développer la capacité de chacun à être calme. En pratiquant cette séance chaque jour, le patient va apprendre à redevenir calme en toutes circonstances, peut-être même plus calme qu’avant. Il ne faut pas chercher l’origine des troubles, mais se concentrer sur la respiration et la détente corporelle.

J’ai répété cette séance chaque jour pendant plus d’un mois. Et j’en ai bientôt apprécié les effets : je me sens plus détendue, moins anxieuse, je rumine moins, je réussis à prendre du recul sur le passé, j’accepte mieux les contraintes du présent.

Peu à peu, les vidéos d’hypnose sont devenues ma bulle d’air quotidienne. J’ai découvert d’autres chaînes, d’autres approches. Il faut prendre le temps d’explorer, privilégier ce qui nous convient le mieux, rejeter ce qui nous gêne ou nous agace. Chacun est maître de ses choix.

L’hypnose en confinement

J’utilise maintenant l’hypnose de façon régulière. Depuis le confinement, m’isoler une heure l’après-midi dans la chambre avec mon téléphone et mon casque est ma bulle d’oxygène. J’ai besoin de cette pause, de cette routine, de ce moment pour moi.

De façon plus ponctuelle, il m’arrive également d’utiliser l’hypnose pour m’endormir le soir ou retrouver le sommeil lors d’une insomnie en milieu de nuit. Il y a des séances sur de nombreux sujets : douleur, tabac, perte de poids, procrastination, dépendance affective… Si je souhaite travailler sur un point particulier, je teste une séance. Parfois, les effets sont surprenants, vraiment positifs ! D’autres vidéos me conviennent moins. Il faut garder un esprit critique, ne pas hésiter à tester, choisir ce qui est le plus adapté pour soi.

Peu à peu, j’ai retrouvé le sommeil et une meilleure forme physique. Cela m’a permis d’ajouter une autre étape à mon rétablissement : veiller à avoir une activité physique quotidienne d’environ 50 minutes à 1 heure (fitness, marche à pied, jardinage selon les jours, la météo, mon humeur). Cela m’aide à m’ancrer à nouveau dans le quotidien, à apprécier mon corps, à trouver du sens dans les heures qui s’écoulent.

Le sens… un moteur difficile à entretenir dans la période actuelle.

Avez-vous mis en place des routines pour prendre soin de vous ?

4 réflexions au sujet de « [Journal] Prendre soin de soi »

  1. Chacun doit trouver comment s’apaiser mais je pense qu’il y a un incompressible, peu importe les personnes, qui est de s’imposer une certaine discipline à soi-même

    • Oui, il faut toujours garder à l’esprit que le corps et la santé doivent faire l’objet d’une attention constante. Il est si facile de s’oublier quand le stress domine.

  2. Comme tu as pu le lire, c’est très compliqué pour moi en journée. Mais le matin, je me réveille toujours tôt pour avoir du temps soit écrire, soit méditer, soit faire du yoga. C’est important oui un temps pour soi.
    Merci pour le partage de ces ressources, j’irai regarder.
    Belle soirée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.