Comprendre l'emprise

Si la victime n’a plus rien, elle n’est plus rien.

Anne-Laure Buffet, psychothérapeute

Le 15 mars 2014, j’emménageais seule dans un petit appartement, à 500 mètres de la maison familiale où j’abandonnais mes enfants, restés avec leur père. Ce jour-là, je perdais tout. Ce départ était une folie, une fuite. C’était également la seule issue possible. J’étais épuisée par des années de vie avec lui, 17 ans pour être exacte, et je sais aujourd’hui pourquoi : mon ex est un pervers narcissique.

J’ai commencé à évoquer cette hypothèse en janvier 2019 après quelques lectures sur le sujet. Le malaise grandissait en moi mais je refusais d’accepter cette idée. La révélation, le déclic, la certitude, je les ai eus deux mois plus tard, en écoutant une conférence.

« L’emprise, la comprendre pour s’en libérer » | Anne-Laure Buffet, psychothérapeute

La conférencière commence par raconter l’histoire de Pierre et Lucie, qui se rencontrent sur les bancs de la fac. Pierre est plutôt bel homme, charmeur, agréable. Il s’intéresse très vite à Lucie, une étudiante calme, réservée, plutôt bonne élève. Lucie est flattée que Pierre s’intéresse à elle… le piège se met en place.

Bientôt, l’amitié se transforme en relation amoureuse. Pierre et Lucie s’installent ensemble. Ils ont un enfant, puis deux, puis trois. Lucie gère le quotidien, s’occupe de tout, n’a plus de temps pour voir ses amies, ne soigne plus son apparence… et subit les remarques de Pierre, souvent contradictoires.

Pierre aime parler : il lui raconte ses journées (car il travaille beaucoup, lui), il lui fait des remarques qui peuvent être positives, toujours suivies par « oui, mais…« , il n’est jamais satisfait. Lucie veut lui plaire, combler ses désirs, être une épouse attentive et une mère aimante… mais Pierre trouve toujours quelque chose à redire. Ses discours sont longs, flous, avec des avis divergents, des ordres et des contre-ordres, des arguments à n’en plus finir, des digressions sur un détail.

Lucie se perd, Lucie se fatigue, Lucie a mal à la tête, Lucie fait preuve de bonne volonté mais ne parvient jamais à rendre Pierre heureux. Elle se culpabilise : j’aurais dû penser à ça, je devrais faire plus attention la prochaine fois, il a raison, je ne suis pas capable de réussir

Dans l’histoire de la conférencière, Lucie finit par faire une tentative de suicide, puis deux… jusqu’à l’issue fatale.

La suite de la conférence nous décrit l’emprise sous différents angles : la violence psychologique, la violence physique discrète (la victime est sur le qui-vive en permanence), violence qui peut devenir extrêmement dangereuse quand le bourreau sent qu’il perd son emprise sur la victime, la violence sexuelle, la violence économique (qui se poursuit lors des procédures judiciaires).

Anne-Laure Buffet dresse le portrait du pervers narcissique et nous explique les piliers de la communication perverse. Elle s’adresse également aux proches, pour leur demander d’être à l’écoute et de rester présents. Tant que la victime sent qu’elle peut se raccrocher à quelqu’un, elle n’est pas condamnée.

Une conférence incontournable, à conseiller aux victimes et à leurs proches.

Un commentaire sur « Comprendre l'emprise »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.